Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[EVENT Saint-Valentin] Alysse et Nolan
Maître du jeu
Terra : 3990
Jeu 14 Fév - 14:01
Il est vers 8h quand l'incident se produit. Vous êtes dans le pensionnat, prêts à monter les marches pour vous diriger vers la salle de cours. Vous voyez quelques couples fêter la Saint-Valentin, notamment avec quelques chocolats offerts et parfois, des personnes qui s'enlacer, mais en dehors de ça, la plupart des élèves se conduisent comme d'habitude. Pour vous, ce n'est qu'une journée classique, du moins, vous le pensez. Au loin, vous voyez un élève qui court dans la foule avant de tomber et d'entendre le bruit de quelque chose qui se brise, une grande fiole. Instantanément, vous voyez une fumée rose apparaître et envahir petit à petit l'accueil, puis les étages du bâtiment principal. Cette fumée, vous en avez respiré, et vous ne savez pas ce que c'est, mais vous n'êtes pas les seuls. Toutes les personnes présentes lors de l'incident en ont respirés et vous croisez le regard de quelqu'un.

Aussitôt que vous essayez de vous éloigner, vous remarquez que quelque chose cloche. Oui, vous êtes comme retenus par une force qui vous dépasse, que nul ne peut briser. Qu'est ce qu'il y avait dans cette fiole pour que vous ne puissiez plus vous éloigner? Et surtout, quand cela va-t-il s'arrêter? Pour l'instant, vous découvrez la situation, en attente d'informations plus officielles.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 19695
Ven 15 Fév - 0:55
Nolan
      Et Alysse



Event de Saint-Valentin

Un nouveau jour se lève et comme chaque jour, depuis peu, je me lève sans grande conviction. Pourquoi le léopard des neiges d'habitude si bavard et joyeux, ne laissait transparaître que froideur et dureté sur son visage? Pour ça, il faut remonter au solstice d'hiver, où sa soeur est repartie au royaume afin de stopper sa fugue et endosser le rôle de reine. Une fois de plus, elle s'était enfuie sans me dire au revoir et ça, je ne l'ai pas supporté. Elle m' a dit de rester ce soleil qui réchauffer l'atmosphère, sauf que son départ a provoqué une éclipse au fond de moi. Très vite, j'ai repris le titre de ma soeur, passant du Roi Soleil au Roi de Glace, sauf que je m'en fichais royalement. Je m'étais éloigné des autres, car je ne voulais tout simplement pas parler à qui que ce soit.

Ce matin, je me rendais donc au bâtiment principal, le visage totalement indifférent. Quelques personnes se bousculaient à l'accueil et d'autres s'enlaçaient, c'est vrai que c'était aujourd'hui, la Saint-Valentin. Je ne suis jamais tombé amoureux, mais les films que Miya et moi avions visionnés montraient généralement des couples qui s'embrassaient sous des clichés romantiques mais qui fonctionnaient toujours. Des mots doux, des gestes tendres, de l'attention, les bases d'un couple qui faisaient chaud au coeur.

J'étais dans mes songes quand le bruit de verre qui éclate au sol se fit entendre. Très vite, une fumée envahit l'accueil et tournant la tête, je vis Alysse, la fille timide qui ne supportait pas qu'on la touche. Au final, j'étais en train de devenir comme elle, à rester seul et fuyant le contact. Néanmoins, je voulais la sauver de cette fumée rose qui s'approchait de nous, mais elle fut bien plus rapide que moi et rapidement, j'en fus couvert. Quand on vit plus clair, et que la fumée était finalement inoffensive, j'essayais de repartir, mais je ne pouvais plus m'éloigner d'Alysse. Curieux, je lui demandais.

-Mais il se passe quoi? Ça va?

Je parlais moins que d'habitude et ma voix était plus grave, plus sérieuse. J'étais inquiet, mais plus aussi expressif qu'avant, même mes pensées s'étaient calmées. Une bien drôle de journée avait commencé ...
@Eques sur Never-utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 30756
Emploi/club* : club d'arts
Ven 15 Fév - 10:06
Event St Valentin
Dans les histoires d’amour les choses commençaient toujours de la même manière : il y avait une fille, qui faisait quelque chose de particulier, qui rencontrait un garçon au caractère qui différenciait.  Puis plein de choses se passent pour leur faire réaliser leurs sentiments respectifs, ça finissait avec une jolie course poursuite pour la grande déclaration finale et un happy end.

Au pensionnat les histoires d’amour se symbolisaient par des roses éternelles. Les garçons en offraient à leurs petites amies ou aux filles qui les intéressaient. Les casiers des coqueluches du pensionnat étaient inondés par des lettres d’amour et du chocolat. J’enviais leur insouciance, le plaisir qu’ils semblaient avoir d’être au contact de la personne qu’ils aimaient, les déclarations qui sortaient de leur bouche aussi facilement que s’ils parlaient du temps. Moi j’en étais incapable. D’ailleurs je ne me rappelais pas avoir ressenti le sentiment d’amour qui envahissait ces gens en ce jour si spécial.
J’étais en bas des escaliers quand j’entendis un bruit de casse provenant du hall.  Ça m’inquiétait, que s’était-il passé ? Est-ce que les gens allaient bien ? Descendant en bas, en évitant les gens qui pourraient me toucher, je vis la fumée rose commencer à s’élever dans les airs. Qu’est-ce que c’était que ce truc… ?

Je vis Nolan apparaître vers moi. Ces derniers temps il n’était plus comme avant, il ressemblait à sa sœur. Même ses pensées ne disaient plus grand-chose de lui, il y avait comme un mur qu’il avait dressé, un mur pour empêcher quoique ce soit de l’atteindre et laisser de l’indifférence derrière. L’indifférence n’était pas là cependant quand il voulait me « sauver ». Finalement il n’y avait rien du tout. Ça devait être une blague. Je soupirai doucement et alla retourner en cours. Sauf que voilà, pas possible, car mon corps préférait s’orienter en direction de Nolan…c’était étrange. Je n’étais pas la seule à le penser car Nolan dit :

-Mais il se passe quoi? Ça va?

-O…oui…je…je ne sais pas ce qu’il se passe….

J’avais la tête baissée timidement, et puis Nolan m’inquiétait, ce regard sérieux n’aidait pas pour mettre les gens à l’aise.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 3990
Ven 22 Fév - 0:50
Il ne fut pas longtemps avant de comprendre que quelque chose n'allait pas et qu'il était urgent d'agir. Beaucoup pensèrent à un philtre d'amour ou autre chose du genre. C'est la journée entière qui se retrouvait chamboulée, du fait que certaines personnes, de différentes classes, ne pouvaient pas faire cours dans leur salle respective. Très vite, une certaine stupeur s'installa dans les couloirs, avant de recevoir un communiqué officiel de la part de la direction, par les enceintes du pensionnat.

Suite à l'exposition des élèves à une fumée provenant, à première vue, d'un philtre d'amour, les élèves sont invités à prendre le maximum de précautions concernant cet incident. Nous sommes en train de regarder la composition du philtre afin de vous donner au plus vite un antidote. À défaut de ne pas avoir en avoir, les effets de la potion dureront 24 heures. Tout les élèves se retrouvant avec une personne qui ne sont pas de leur classe seront dispensé de cours à titre exceptionnel. Un résumé vous sera envoyé par mail. D'autres informations vous serons communiquées en cours de journée. Bonne matinée à vous!

Vous vous regardez mutuellement, comprenant que vous ne pouvez plus vous éloigner l'un de l'autre pendant une journée et une nuit complète. Rapidement, vous respectez les consignes indiquées. Les personnes qui peuvent avoir cours iront dans les salles, comme d'habitude, les autres peuvent soit rentrer dans leur dortoir, soit sortir à l'extérieur du bâtiment, afin de ne pas perturber les cours. Inhabituellement, il y avait beaucoup de monde à l'extérieur du pensionnat, du fait que beaucoup de personnes étaient reliées à une autre qui n'étaient pas de leur classe. Et vous, quel sera votre situation suite à cette annonce?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 19695
Lun 25 Fév - 11:42
Nolan
      Et Alysse



Event de Saint-Valentin

Je regardais Alysse qui semblait tout aussi perdue que moi suite à cet événement inattendu. Cela faisait un moment que je n'avais plus vu Alysse. Il faut dire que je ne fais plus vraiment attention aux gens depuis quelques mois. Soupirant, je me tournais vers elle, sans la toucher, le regard un peu vide.

-Moi non plus, mais on ne peut plus se séparer apparemment.

Dès qu'on s'éloignait de quelques pas, on était comme bloqués l'un à l'autre. La pauvre Alysse, elle qui ne supportait pas le contact et la proximité, la voilà coincée avec moi. Pas de chance, mais je n'étais pas d'humeur à toucher qui que ce soit. Enfin, c'était plutôt une chance pour elle. Je restais tout aussi sérieux quand au communiqué du pensionnat. Un philtre d'amour? Ah. Pourtant... je n'avais pas vraiment remarqué de changements en moi, la jeune femme humaine me semblait toujours la même pour moi... Je la regardais, sans trop savoir quoi penser. J'étais amoureux d'elle ou non? Je ne suis jamais tombé amoureux de quelqu'un donc je ne sais pas quoi en penser, alors je ne pensais pas. Dans les films de ma sœur, ce sont toujours des baisers romantiques et des scènes magnifiques, là, c'est plutôt banal comme situation. La regardant, je m'exprimais, de manière neutre.

-Tu ressens quelque chose, toi? On devrait tomber amoureux mais... je ne ressens aucun changement. C'est comme ça l'amour?

J'haussais les épaules avant de continuer, sans le moindre sourire, juste un soupir de ma part.

-Au moins on est dispensé de cours, c'est déjà ça.

Je m'appuyais ensuite contre le mur. Le simple fait de penser aux films de ma soeur me rappela qu'elle était partie sur le trône, me laissant de nouveau seul. Elle avait beau dire que c'était pour me protéger, je me suis senti trahi à nouveau.
@Eques sur Never-utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 30756
Emploi/club* : club d'arts
Lun 25 Fév - 13:54
Event St Valentin
L’état de Nolan m’inquiétait un peu, il ne souriait plus, il avait un regard un peu vide, et c’était étrangement triste de le voir ainsi. Qu’est-ce qui avait pu le transformer ainsi ?

-[…] on ne peut plus se séparer apparemment.

Chouette…
Ce n’était pas comme si Nolan allait en profiter, non je savais qu’il n’était pas comme ça, c’était quelqu’un de gentil. Même si ces derniers temps il était bizarre. Les pensées de Nolan m’arrivèrent comme d’habitude, elles étaient moins importantes que d’habitude. C’était étrange, je m’étais habituée à un certain mal de tête avec lui. Le regard de Nolan sur moi je le regarda en retour :

-Tu ressens quelque chose, toi? On devrait tomber amoureux mais... je ne ressens aucun changement. C'est comme ça l'amour?

C’est vrai qu’à y penser… elle ne ressentait rien de spécial…enfin… même si je ne connaissais pas grand de choses à l’amour, je ne pensais pas ressentir quoique ce soit de particulier pour Nolan. Enfin je l’appréciais mais ça n’allait pas plus loin.

-Non…en tout cas ce n’est pas comme ça qu’on m’en a parlé… et puis, toujours timide face à tous ces couples qu’il y avait autour de nous, je ne trouve pas qu’on ressemble vraiment à ces gens…

-Au moins on est dispensé de cours, c'est déjà ça.

Pas de sourire, juste un soupire, je savais que ce n’était pas vraiment moi le problème. Nolan ne me voyait pas comme un poids, du moins il ne le pensait pas si c’était le cas. Et très vite je fus renseignée sur le souci malgré moi. Sa sœur était partie…et il se sentait triste à cause d’elle.

-Tu penses que ça va aller… ?

Il savait très bien mon pouvoir alors il pouvait se douter que ce n’était pas volontaire, et que je me doutais de ce qu’il pensait. Ainsi il avait dû comprendre que ma question se rapportait non pas à la situation mais à ces pensées…

Mission du jour, trouvez un moyen d’aider Nolan ! Et on avait toute la journée pour ça.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 3990
Ven 1 Mar - 20:07
La journée semblait avoir repris son cours classique, mis à part le fait que certaines personnes ne pouvaient plus se séparer l'un de l'autre. Dans les classes, c'était compliqué de s'organiser au début, car il fallait désormais changer le plan de classe. Pour certaines classes, notamment la 1-B, elle avait de la chance (ou pas) car deux des professeurs qu'elle devait accueillir étaient la cible du philtre, ce qui, par conséquent, n'entravait que très peu les cours. Les classes ont vu leur effectif se réduire à une dizaine d'élèves par classe, les autres étant dispensés de cours car ils n'étaient pas liés avec quelqu'un venant du même cursus qu'eux. Les bâtiments sportifs, la cour et les dortoirs étaient particulièrement calmes. En effet, les personnes prisonnières des effets de la potions n'étaient pas en proie à l'anarchie, mais plutôt à se connaître respectivement. Si les élèves doivent passer du temps ensemble, autant le faire de manière pacifique, non?

Au début, certains élèves ont essayé de se séparer, par des moyens plus ou moins originaux, mais ni la science, ni la magie d'élèves ne pouvaient les séparer de leur destin. Une journée bien ironique pour une Saint-Valentin, n'est-ce pas? Dans les classes comme à l'extérieur, on pouvait observer quelque chose de curieux. En effet, après observation, ceux qui étaient en couple avant l'incident n'ont pas particulièrement été touchés. Après tout, certains ne se séparaient déjà pas de moins de 3 mètres l'un de l'autre, mais aucun couple ne fut séparé pour aller avec quelqu'un d'autre. Pour les couples, c'était donc qu'une Saint-Valentin ordinaire. Mais qu'est ce que tout cela peut signifier? C'est à vous de le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 19695
Lun 4 Mar - 12:31
Nolan
      Et Alysse



Event de Saint-Valentin

-Non…en tout cas ce n’est pas comme ça qu’on m’en a parlé… et puis, toujours timide face à tous ces couples qu’il y avait autour de nous, je ne trouve pas qu’on ressemble vraiment à ces gens…

Elle avait raison, même si tout les couples ne se ressemblaient pas, on n'était pas vraiment amoureux, juste coincés. Même dans les films de ma sœur, il y avait toujours un truc qui te faisait comprendre comme quoi deux personnes s'aimaient et ce n'était pas le cas. Néanmoins, je devais envisager toutes les possibilités, et à me retenir pour ne pas prendre Alysse dans mes bras ou quoique ce soit qui pourrait la gêner. Je sais qu'elle n'est pas du tout tactile, et le fait d'être aussi proche l'un de l'autre pouvait gêner. Je ne savais pas trop quoi faire, je voulais juste que cette journée passe au plus vite pour retourner à la routine. Après mon soupir, la jeune femme me questionna, s'inquiétant de mon état.

-Tu penses que ça va aller...?

Je ne savais pas trop comment prendre cette question. Je connaissais son pouvoir, et il a fallu que je pense à ma soeur quelques instants pour qu'elle sache pourquoi j'étais aussi froid. On ne pouvait rien lui cacher et cela m'agaçait presque. D'habitude, ça me faisait sourire, mais là, je restais indifférent, froid. Hochant simplement la tête, je lui répondis.

-Oui, ne t'en fais pas, je ne suis pas du genre à me plaindre... ça te dirais de prendre l'air un peu?

J'essayais de changer de sujets de conversation en sortant. De toute manière, on ne pouvait pas faire cours. La seule chose que l'on pouvait remarquer à l'extérieur, c'était que les gens déjà en couple n'étaient pas affectés par les effets de la potion. Me tournant vers Alysse, restant tout de même distant pour ne pas la toucher, je lui fis la remarque.

-C'est curieux, on dirait que certaines personnes n'ont pas été touchée par le sortilège... tant mieux pour eux.

Je n'étais même pas curieux de savoir pourquoi, je me contentais d'hausser les épaules et de rester auprès d'Alysse, l'une des rares personnes à qui je parlais encore.
@Eques sur Never-utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 30756
Emploi/club* : club d'arts
Mar 5 Mar - 20:38
Event St Valentin

-Oui, ne t'en fais pas, je ne suis pas du genre à me plaindre... ça te dirais de prendre l'air un peu?

J’acquiesçai doucement, même si au fond ça m’inquiétait encore un peu. Si aller dehors devait faire en sorte que Nolan aille mieux alors peut-être qu’il fallait le faire.

Je n’arrivais pas à quitter Nolan des yeux, ce que j’avais face à moi ce n’était pas le nolan tel qu’il était réellement, et d’une certaine manière ça me faisait mal au cœur. Lui, préférait l’ignorer, son regard se promenait autour de nous, je l’imitai pour savoir ce qu’il regardait avec autant d’attention cependant je ne réussis pas à le savoir jusqu’à ce qu’il me dise :

-C'est curieux, on dirait que certaines personnes n'ont pas été touchée par le sortilège... tant mieux pour eux.

Non c’était vraiment brise cœur de voir le jeune garçon si énergique et souriant ainsi. J’en regrettait presque son constant flot de paroles.

-Mmh oui…. Dis…puisqu’on aura rien à faire, est-ce que ça te dérangerait de m’aider pour quelque choses ?

Car mon idée de ne pas le laisser dans cet état ne m’avait pas quitté l’esprit. Nolan accepta, je ne dis rien mais n’en pensait pas moins. Depuis tout à l’heure j’entendais ses pensées et il se montrait toujours aussi gentil qu’avant.

Je lui fis signe de s’asseoir tranquillement sous un arbre puis je sortis mon cahier à dessin, j’avais déjà fait quelques croquis de Nolan une fois, mais là j’avais tout mon temps pour faire un joli dessin appliqué qui faisait de Nolan ce qu’il était et non celui qu’il semblait être actuellement. Je me disais que peut-être cela lui ferait plaisir. C’était un cadeau de remerciement pour le dessin qu’il m’avait fait, toujours dans ma chambre.

-Si t’as envie tu peux te plaindre tu sais…je veux dire….par rapport à ce que tu as dis…tout à l’heure…c’est pas la fin du monde si tu t’exprimes…


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 3990
Ven 8 Mar - 0:01
Les cours de la matinée s'écoulèrent sans encombre. Dehors, on pouvait observer les chanceux n'ayant pas cours, tandis que dans les classes qui étaient plutôt vides, les élèves se serraient les coudes en cette journée si particulière. Très vite, les personnes en couple ont pu tester les limites de ce philtre d'amour, arrivant à s'éloigner progressivement, jusqu'à ce qu'ils dépassent les 5 mètres. Il semblerait donc que les personnes en couple ne soient pas affectées, mais pourquoi ces personnes arrivent-elles à s'éloigner? Vous vous posez donc la question, vous demandant si vous ne tenez pas là, la solution à votre problème.

La cloche de midi retentit dans le pensionnat, et même là, quelque chose avait changé. En effet, à la cantine, la direction avait pris soin de modifier l'aspect du self classique. À la place, chaque couple aura un plateau qu'il devra remplir. Tout est séparé, sauf le plat principal, qui devra être partagé entre les deux personnes. Pour les omnivores, c'était des spaghettis à la sauce tomate avec des boulettes de viande. Pour les herbivores, c'était une ratatouille, et pour les carnivore, une entrecôte avec un cœur saignant qui ravira les papilles des prédateurs les plus féroces.

La cantine était également aménagée de sorte à ce que chaque couple du jour puisse s'installer l'un en face de l'autre afin de manger convenablement. Bien sûr, les élèves passaient deux par deux et la direction fit une nouvelle annonce.

Nous avons décidé de profiter de cet accident pour inaugurer le repas de Saint-Valentin! ¨Profitez donc de votre partenaire du jour et essayer de faire connaissance, afin de renforcer les liens entre vous. Pendant ce temps là, nous continuons les recherches, et nous pouvons juste vous annoncer, avec certitude, que les personnes déjà en couple durant les événements ne sont pas affectés par le philtre. Vous serez donc priés de retourner en cours si jamais, vous n'êtes pas forcés de rester avec la personne que vous aimez. Bon appétit à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 19695
Sam 9 Mar - 20:47
Nolan
      Et Alysse



Event de Saint-Valentin

-Mmh oui…. Dis…puisqu’on aura rien à faire, est-ce que ça te dérangerait de m’aider pour quelque choses ?

J'hochais la tête, sans rien dire de plus, ni même penser à quoique ce soit. C'était le vide dans ma tête, je n'avais même plus envie de penser à quoique ce soit. Si Alysse voulait un coup de main, je l'aiderai, parce c'est quelqu'un de sympa, et puis, on est collés ensemble, je ne peux pas la fuir de toute manière. Nous nous assîmes alors en dessous d'un arbre et elle sortit alors son carnet de dessin. Elle comptait me dessiner? Bon, si elle veut, ça lui passera le temps, après tout, moi aussi j'aime dessiner, quand bien même je n'avais pas le cœur à le faire en ce moment. Elle continua alors à me parler, étant plus bavarde que moi aujourd'hui.

-Si t’as envie tu peux te plaindre tu sais…je veux dire….par rapport à ce que tu as dis…tout à l’heure…c’est pas la fin du monde si tu t’exprimes…

Je tournais légèrement la tête pour ne pas qu'elle voit mon regard triste. Je ne voulais pas tout lui avouer, quand bien même elle pouvait lire dans mes pensées, le dire oralement était encore dur pour moi, et ça serait montrer mes faiblesses, chose qu'on m'a interdit au royaume. Essayant de rester neutre dans la voix, je lui répondis.

-Non, ça ira... vraiment. J'ai pas envie d'en parler... c'est tout. Il y a rien de grave...

De toute manière, elle pouvait lire dans mes pensées, par conséquent, elle savait très bien ce qui n'allait pas chez moi.  Je la regardais donc dessiner, sans rien dire, juste un soupir de ma part. Je semblais ailleurs, comme nostalgique d'un ancien temps. Je repensais encore à ma sœur avec qui je m'étais amusé ce jour là, dans la neige. Je voulais qu'elle soit heureuse, elle a voulu me laisser seule pour des obligations royales. Deux abandons, ça pesait. Me tournant vers elle, je la regardais, les yeux vides.

-De toute manière,me plaindre, ça ne changera rien...

C'est vrai quoi. J'avais beau pleurer toutes les larmes de mon corps, crier son nom, ça ne la fera pas revenir. J'étais venu au pensionnat pour elle, et maintenant, elle était plus là. Vivement l'heure du déjeuner, en espérant que la nourriture soit bonne, afin de me faire penser à autre chose.


@Eques sur Never-utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 30756
Emploi/club* : club d'arts
Sam 9 Mar - 21:09
Event St Valentin

Nolan tourna doucement la tête, vraiment cette tristesse ne lui allait pas…mais je n’allais pas le forcer à en parler… je me contentai de dessiner doucement, je n’avais pas besoin de sa réponse à l’écoute de ses pensées mais quand bien même il s’en doutait, il ne se gênait pas pour le faire :

-Non, ça ira... vraiment. J'ai pas envie d'en parler... c'est tout. Il y a rien de grave...

Menteur. Ce n’était pas le cas… et c’était normal d’être triste… Enfin d’après mon psy… malgré moi je captai une image dans l’esprit de Nolan, c’était rare mais quand c’était quelque chose de fort, il arrivait que je puisse voir les souvenirs des personnes.  Je savais quoi dessiner maintenant. Je mis de côté le croquis de Nolan pour tourner la page et me mettre à dessiner la scène avant qu’elle ne disparaisse de l’esprit du jeune homme. Je relevai doucement les yeux vers lui pour le regarder et modifier quelques traits… me retrouver face à un regard presque vide fut un nouveau coup au cœur.

-De toute manière,me plaindre, ça ne changera rien...

-Tu te trompes dis-je doucement, et bien plus qu’il ne le croyait, parce que moi j’avais été là quand sa sœur était partie, ces dernières pensées pour son frère je les avais entendues malgré moi, et je savais que il aurait suffi d’un seul coup de file du jeune homme pour qu’elle vienne le retrouver et le cajoler.  Cela m’étonnait toujours de voir un tel dévouement entre un frère et une sœur, Meg et moi ça n’avait jamais été comme ça…
Doucement je nota les quelques mots que j’avais entendu des pensées de sa sœur sur le dessin où il jouait dans la neige. Durant quelques minutes je me remis à dessiner le portrait de Nolan. C’était lui mais avec des  yeux brillants d’hyperactivité, et un grand sourire contagieux. La question était comment allait-il prendre les deux dessins ?
Bien comme je l’avais fait lorsqu’il m’avait donné le sien, du moins j’espérais.

-Je…. Sais pas… si c’est vraiment réussi alors….

Pour autant je lui tendis doucement les deux dessins arrachés du calepin pour qu’il puisse les voir sans trop de problème. Sur le deuxième était écrit : j’espère qu’il ira bien….quand bien même il ne veut pas que je m’inquiète pour lui… mais au fond il le sait hein…qu’un seul coup de file et je viendrais le rejoindre…mon  petit frère adoré…tu vas me manquer…

Je regardai doucement Nolan….timidement… mais avant que je puisse dire quoique ce soit la cloche finit par  retentir pour le repas.  Nous dûmes y aller ensemble, j’attendis donc que Nolan se lève, aujourd’hui c’était spaghettis, j’aimais bien les spaghettis…la sauce bolognaise un peu moins, mais il paraît qu’on pouvait en avoir sans si on demandait poliment à la cuisinière.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 3990
Jeu 14 Mar - 0:00
Suite à l'annonce de la direction à la cantine, certains élèves se sentaient forcés de manger ensemble, d'autres étaient curieusement ravis. Rapidement, tout le monde était servis, les spaghettis ont eu un franc succès, bien plus que d'habitude. Pour cause, la plupart des élèves voulaient manger ce plat à deux, afin de faire plus ample connaissance. Petit à petit, la cantine se vidait des personnes qui n'étaient pas touchées par les effets de la potion. Il ne restait donc plus que les personnes qui étaient emprisonnées pour la journée. Parmi elles, certaines ont sû écouter les conseils de la direction, peut-être même avec un peu trop de zèle. Vous l'aurez donc compris, des couples se sont formés, serait-ce à cause de l'incident de ce matin? Le fait de rester trop proche l'un de l'autre aurait-il contribué à ça? Ou bien c'est quelque chose d'autre qui s'est réveillé au plus profond de vous même? Quoiqu'il en soit, vous savourez votre repas, tel qu'il soit et avec votre partenaire du jour.


PS : Désolé de la réponse courte, vous allez rester dans la cantine pour cette semaine encore, sinon, on risque de rusher les étapes, ce qui risque d'être désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 19695
Ven 15 Mar - 19:50
Nolan
      Et Alysse



Event de Saint-Valentin

J'ai été surpris par le fait qu'Alysse dise que je me trompe. D'habitude, elle n'osait pas trop parler, mais là, elle me disait carrément que je me trompais. J'appréciais vraiment le fait qu'elle prenne la parole, seulement, c'était moi qui ne voulait pas trop parler, encore plongé dans mes pensées. Quand elle termina ses dessins, elle me les tendit. J'étais surpris car j'étais persuadé qu'elle avait fait qu'un, mais ce qui allait réellement me surprendre, c'était ce qu'elle avait dessiné.

-Je…. Sais pas… si c’est vraiment réussi alors….

Le premier, c'était moi, avec avec un grand sourire et des yeux pétillants, ce qui me rappela immédiatement mon cadeau que je lui avais fait. Je lâchais donc un petit sourire pour le premier dessin qui me rappela de bons souvenirs. Le deuxième dessin en revanche, me laissa bouche bée. Ce décor, je le connaissais, c'était dans celui où j'ai vu ma sœur la dernière fois. En dessous, elle avait écrit quelque chose qui me rendit triste. Alysse avait vraiment vu tout ça en moi? Je fixais le dessin et petit à petit, mon coeur se serrait, j'avais mal, les souvenirs me faisaient mal. Avant que je puisse dire quoique ce soit, l'heure du déjeuner avait sonné. Me levant, je remerciais quand même Alysse de ses dessins.

-Merci ... beaucoup...

Sur le chemin, je restais silencieux, me contentant de regarder le second dessin sans cesse. Il m'avait chamboulé, si bien qu'on pouvait observer mes yeux s'humidifier de plus en plus. Je les essuyais régulièrement pour ne pas lui montrer que je pleurais, même si je me sentais vraiment coupable de faire la tête à ma sœur si ce qu'a écrit Alysse sur le papier venait d'elle. D'une voix faible et un peu cassée, je m'adressais à elle, au self de la cantine.

-Elle t'a vraiment... dit ça?

À la cantine, c'était la surprise, la direction nous avait informés comme quoi les élèves qui n'étaient pas affectés par l'incident de ce matin devaient aller en cours et qu'ils travaillent pour un remède. En attendant, on avait le droit à un plateau commun pour deux personnes avec des spaghettis. Personnellement, je n'avais pas trop faim, je voulais juste quelques boulettes de viande. La cuisinière se conforma à nos demandes et nous nous installâmes. En face d'elle, je regardais encore le dessin avant de le poser et de parler à voix basse, d'un ton grave.

-Je l'appellerais demain... Mais elle est venue te parler? Comment tu as vu tout ça?

Tranquillement, je commençais à manger mes spaghettis avec elle. Je ne comprenais pas l'idée derrière le fait d'avoir un plat de pâtes pour deux personnes, mais on va s'y faire, en espérant qu'il n'y ait rien de gênant...
@Eques sur Never-utopia.
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 30756
Emploi/club* : club d'arts
Ven 15 Mar - 21:07
Event St Valentin



-Merci ... beaucoup...

Je ne pus m’empêcher de faire un petit sourire, finalement j’avais enfin réussi à faire quelque chose de bien dans ce monde : c’est-à-dire à remonter le moral de quelqu’un, surtout quelqu’un de bien comme Nolan. Il avait été tellement discret que Nolan ne l’avait pas vu parce que je ne me sentirai pas prête à le refaire tous les jours…

Nous nous dirigeâmes manger, mon ventre à cette idée grognait un peu. Rien qu’à l’entendre je rougissais comme pas possible. Nolan était tellement  occupé à regarder le dessin qu’il n’entendait rien, comme s’il était dans une petite bulle. Mais pas le genre de bonne petite bulle où il faut être, non non, une bulle loin de tout.
Comme j’entendais ses pensées, il était dur de ne pas risquer un coup d’œil tout en sachant qu’il pleurait, mais je me dis qu’il n’aimerait sans doute pas que ce soit moi qui le vois pleurer.  Chose étant, évidemment que ce que j’avais écrit était vrai, je n’étais pas une menteuse. Les seuls menteurs c’étaient tous ceux qui disaient tout l’inverse de ce qu’ils pensaient.

Arrivé au self Nolan brisa le silence qu’il s’était imposé, sa voix n’était pas la même que d’habitude, elle me rendait triste. Etre loin de sa sœur le brisait… et ça se ressentait :

-Elle t'a vraiment... dit ça?

-Oui et non… dis-je simplement. Elle ne m’avait rien dit du tout, je l’avais entendu. Et on ne peut pas mentir lorsqu’on pense. C’est quelque chose de spontané, on ne contrôle pas ses pensées, on les corrige après mais toujours est-il que le premier jet reste nos vraies pensées. Elles ne sont pas maitrisées, prévues ou quoique ce soit même quand on sait que des mages mentalistes se baladent dans le pensionnat.
Tiens des spaghettis…mon ventre grogna encore plus, c’est qu’ils avaient l’air très bon, et ça dégageait une bonne odeur, j’avais hâte de plonger ma fourchette dedans.  Mon ventre grogna encore plus que tout à l’heure mais ce n’était pas contrôlable ça non plus. Ça me faisait toujours rougir de gêne malgré tout. Je n’avais pas envie que tout le monde l’entende.  Pour une fois la file de deux personnes les unes à côté des autres étaient ordonnée, pas de risques pour moi de me faire toucher accidentellement sauf par Nolan.

M’asseyant tranquillement, Nolan face à moi, je le voyais être ailleurs. Mais j’avais l’impression qu’il allait mieux que tout à l’heure. Il était plus expressif.

-Je l'appellerais demain... Mais elle est venue te parler? Comment tu as vu tout ça?

Je penchai la tête sur le côté comme si c’était évident :

-Tu connais mon pouvoir.

Je mangeai une bonne fourchette de pâte me sentant enfin soulagée de ce sentiment de faim qui me tiraillait les entrailles avant de dire à Nolan :

-Je…je l’ai entendue… je veux dire… je l’ai croisé quand elle partait….et je l’ai entendu penser ça…alors…. Voilà…je l’ai juste écrit… je veux dire…je me suis dit que ça pourrait peut-être te remonter un peu le moral….j’ai eu tort ? demandais-je timidement en baissant les yeux.

Je ne voulais pas paraître indiscret ou que cela l’énerve comme tout à l’heure….je n’y pouvais rien moi si je ne contrôlais pas mon pouvoir encore très bien….je suis encore qu’en deuxième année…

-Pardon…



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 3990
Aujourd'hui à 15:19
Le repas se poursuivait et même si certains élèves commençaient à partir, d'autres restaient à table, et ce, malgré avoir fini le repas. Des mots doux ont commencé à être prononcé, certains se sont même embrassés avec ou sans les spaghettis. Oui, la direction avait prévu le coup, et c'était plutôt tordu de sa part, mais les faits sont là, les élèves se sont effectivement rapprochés, peut-être même un peu trop. Tandis que les couples ordinaires retournèrent rapidement en cours, certains continuaient encore à manger et à partager des moments ensemble. Il y avait des regards, des mots doux, on pouvait même entendre au loin des couples s'avouer leur amour, dont une phrase qui faisait étrangement écho.

Heureusement qu'il y a eu cet incident, je ne t'aurais jamais parlé sinon. Maintenant, je ne veux plus me séparer de toi.

Et oui, ce genre de paroles mielleuses qui en ferait rougir plus d'un était monnaie courante aujourd'hui, mais est-ce que c'est le cas de tout le monde? En regardant de plus prêt, il y avait un couple qui semble avoir des attirances l'un envers l'autre, à en croire les regards et un autre couple plus décontracté, quand bien même la fille semblait timide. Exceptionnellement, la cantine était plus longue que d'habitude et les gens ne se pressaient pas tous pour sortir. À l'extérieur, pour ceux qui ne pouvaient pas aller en cours, il y avait encore diverses activités, mais les balades dans les jardins et les bancs étaient pris. Les nouveaux couples s'embrassaient joyeusement, mais il fallait absolument contrôler les gens qui se servaient dans les fleurs du pensionnat pour offrir des bouquets à leur partenaire.
En cours, l'ambiance était différente, car les personnes qui n'étaient pas frappés par l'incident de ce matin étaient installés dans des tables à part, à une place différente de celle qu'on leur attribuait d'habitude. Une journée bien étrange, dans un pensionnat qui l'est encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: