Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[EVENT Saint-Valentin] Sarah et Ashestrasza
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Maître du jeu
Terra : 7450
Jeu 14 Fév - 14:01
Rappel du premier message :

Il est vers 8h quand l'incident se produit. Vous êtes dans le pensionnat, prêts à monter les marches pour vous diriger vers la salle de cours. Vous voyez quelques couples fêter la Saint-Valentin, notamment avec quelques chocolats offerts et parfois, des personnes qui s'enlacer, mais en dehors de ça, la plupart des élèves se conduisent comme d'habitude. Pour vous, ce n'est qu'une journée classique, du moins, vous le pensez. Au loin, vous voyez un élève qui court dans la foule avant de tomber et d'entendre le bruit de quelque chose qui se brise, une grande fiole. Instantanément, vous voyez une fumée rose apparaître et envahir petit à petit l'accueil, puis les étages du bâtiment principal. Cette fumée, vous en avez respiré, et vous ne savez pas ce que c'est, mais vous n'êtes pas les seuls. Toutes les personnes présentes lors de l'incident en ont respirés et vous croisez le regard de quelqu'un.

Aussitôt que vous essayez de vous éloigner, vous remarquez que quelque chose cloche. Oui, vous êtes comme retenus par une force qui vous dépasse, que nul ne peut briser. Qu'est ce qu'il y avait dans cette fiole pour que vous ne puissiez plus vous éloigner? Et surtout, quand cela va-t-il s'arrêter? Pour l'instant, vous découvrez la situation, en attente d'informations plus officielles.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Sarah Von Carstein
Élève de la classe 1-B
Sarah Von Carstein
Terra : 9597
Lun 8 Avr - 1:52
EVENT SAINT-VALENTIN
La définition de la folie, c'est de refaire toujours la même chose, et d'attendre des résultats différents.


Sarah s'orna d'un petit sourire, avant de se lever lentement de son siège. En effet, il était temps pour elle et sa nouvelle camarade de retourner en classe. Elle attendait sagement que sa partenaire ramène son assiette et ses couverts là où ils seront lavés, avant de prendre la route accompagnée de celle-ci. La femme serpent devenait très collante, sur ses gardes pour un rien. Avec le temps, la blonde avait réussi à accepter la présence du serpent comme elle était, ne ressentant plus vraiment cet étrange contraste, ce mélange d'effroi et d'attirance magique.. Mais, Sarah redoutait quelque chose de plus grave encore, au de là de cette étrange magie, de cette sensation d'amour illogique qu'elle comprenait et contenait comme elle le pouvait, Sternreik redoutait quelque chose de beaucoup plus grave à ses yeux. En effet, elle commençait lentement à éprouver quelque chose de plus profond, pour cette femme-serpent.. Quelque chose de plus grave, qui ne se soigne pas.. De l'attachement.

Quelle calamité pour quelqu'un d'aussi solitaire que Von Carstein. Que devrait-elle faire ? Elle voulait quitter cette femme qui commençait à habiter son esprit de plus en plus, qui l'hypnotisait presque.. Mais elle n'en avait pas la force, elle n'en avait pas l'envie. Toute sa vie, Sarah n'a fait qu'écouter sa tête, son cerveau, son intellect supérieur. C'est ainsi que sa personnalité fut forgée.

Cependant, pour une fois, Sarah ne désirait pas vraiment écouter sa tête qui lui disait de couper court à toute relation amicale, voir pire, avec quiconque. Pour une fois, elle aimerait écouter son coeur. A ses yeux, il n'y avait rien de pire que l'attachement. L'amour est éphémère, il est scientifique, logique. Il est présent pour servir en général à la reproduction, ou pour s'assurer de la santé sociale de l'individu, avant de disparaitre quelques années plus tard. L'attachement, lui est plus complexe à disparaitre, quasiment impossible à effacer quand rien de grave n'est commis. On s'attache à ses amis, on s'attache à sa famille, et les dernières personnes auxquelles Sarah s'est attachée l'ont profondément fait souffrir, l'ont profondément déçue..

Sarah marchait lentement dans les couloirs en direction de la salle de classe, le dos bien droit, les sourcils froncés et les mains dans le dos. Elle avait une allure militaire qui pourrait faire froid dans le dos à n'importe et n'avait rien à envier à ses ancêtres du Saint Empire Romain Germanique. Sarah réfléchissait et devrait prendre une décision rapidement, et cela ne lui plaisait pas.. Et celle-ci est loin de l'idéal tendre que l'on pourrait avoir de la part d'une jolie petite blonde.

-Oui, bien-sûr nous allons en classe. Je n'aimerais pas prendre du retard sur mes cours, peu importe la matière.

Marchant d'un pas sûr comme à son habitude, elle restait tout de même très proche de son serpent garde du corps, qui ne la lâchait pas d'une semelle de toute façon.. Même si dans le fond, Sarah ne pouvait vraiment s'empêcher de rester collée auprès d'elle.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 7450
Lun 8 Avr - 17:15
Tandis que le grabuge continuait dans le jardin du pensionnat pour savoir qui allait avoir la plus belle fleur à offrir. Très vite, les plus valeureux s'en tirèrent avec une jolie fleur à donner à leur partenaire du jour, pour les autres, il n'y avait que déception, mais c'était l'attention qui compte. Très vite, les surveillants intervinrent, forçant les fauteurs de troubles qui étaient restés là-bas à nettoyer ce qu'ils avaient fait et à rendre les fleurs. Les plus chanceux ont réussi à leur échapper à temps et à garder leur précieux sésame, mais ce n'était que partie remise, car la prochaine fois, ils se feront sûrement prendre. Beaucoup d'élèves pestaient contre leur punition, mais ils n'avaient pas à détériorer les biens du pensionnat.

Pour ceux qui avaient cours, la situation était similaire. Si dans la cantine, ça se chamaillait un peu, dans les couloirs, ça se bousculait de plus en plus, si bien qu'au bout d'un moment, d'autres surveillants, un peu sur les nerfs à cause des événements au jardin, ce qui n'arrangea pas du tout les tensions dans le couloir. Néanmoins, avec un peu de bonne volonté et une autorité de fer, les élèves arrivèrent en cours afin d'y passer leur après-midi. Difficile à savoir si c'était le caractère naturel des personnes ou un effet secondaire de la potion qui était la cause de tant de grabuge.

Durant l'après-midi, un communiqué de la direction se fit entendre, donnant de nouvelles indications à toutes les victimes.

Il semblerait que la potion de ce matin ait eu un effet secondaire inattendu. Durant le repas de midi, il y a eu des tensions, et un sentiment de possessivité assez prononcé. Les hybrides ont été plus touché que les humains, de part leur côté animal. C'est pourquoi, vos sanctions liées à ce comportement seront amoindries, mais pas supprimées. Il faut que vous sachiez vous contrôler un minimum, quand même. Nous avons bientôt fini d'analyser le produit, vous aurez donc des informations ainsi qu'un antidote le lendemain matin, normalement. Bonne fin de journée à vous.

Les nouvelles étaient un peu positives et vous expliquait donc pourquoi, votre caractère avait un peu changé. Il fallait néanmoins vous contrôler, et ne pas céder à cette jalousie maladive.
Revenir en haut Aller en bas
Ashestrasza Écaillerubis
Élève de la classe 1-B
Ashestrasza Écaillerubis
Terra : 8140
Lun 8 Avr - 17:33
image de la tenue:
[EVENT Saint-Valentin] Sarah et Ashestrasza - Page 2 C4fc2410

[EVENT SAINT-VALENTIN] SARAH ET ASHESTRASZA
Alors comme ça cette saleté de potion avait pour effet secondaire de faire sortir d'avantage les pulsions animale. Ash' s'en doutait un peu mais elle espérait se tromper. Elle avait comme un tourbillon dans sa tête tant c'était le bazar. Le fait est que si elle ne prend pas garde à ses propres fais et gestes elle pourrait elle même se révéler dangereuse pour Sarah.. broyer un corps Humain dans ses anneaux dans un élan de possessivité était un accident aussi envisageable qu'aisé.

L'hybride se devait de regagner son calme mais la présence des autres à proximité était digne d'un tourment. En effet les serpents n'apprécie pas particulièrement la foule, et si parmi les siens la tolérance est de mise, c'est en terrain connu et avec un système de vie pensé de manière à ce qu'il n'y ai pas trop d'incidents. Là .. il y a de multiples espèces.. qu'ils soient l'équivalent de proie ou de prédateur. Elle avait la sensation de ne plus faire confiance à grand monde.

Lors d'un cour, Ashestrasza sortie une petite bourse rouge qui semblait, au bruit, contenir une sorte de poudre assez grosse et c'est une fois celle ci ouverte que Sarah pourra y voir de multiples fragment très petit de ce qui serait comparable à des rubis. Brillant ... rutilant ! Mais peut être du toc ?
Quoiqu'il en soit la serpent était nerveuse et dans un sifflement caractéristique de son espèce .. en soit beaucoup plus rauque qu'un serpent normal mais clairement semblable, elle engloutie le contenu de la bourse.. ce qui sembla la relaxer assez rapidement.

Ash' ne pipait pas un mot, ruminant et attendant de pleinement retrouver ses moyens. Dans son agitation, et sans même vraiment s'en rendre compte, la pointe de sa queue sera venu se poser sur les genoux de la petite blonde auprès d'elle, comme si l'envie de la toucher en devenait trop présente.
Graphiorum

_________________
[EVENT Saint-Valentin] Sarah et Ashestrasza - Page 2 Tenor[EVENT Saint-Valentin] Sarah et Ashestrasza - Page 2 Original
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Von Carstein
Élève de la classe 1-B
Sarah Von Carstein
Terra : 9597
Jeu 18 Avr - 20:08
EVENT SAINT-VALENTIN
La définition de la folie, c'est de refaire toujours la même chose, et d'attendre des résultats différents.


Sarah avait bien remarqué l'agitation de ses camarades toute la journée Cette potion était vraiment néfaste visiblement. Cependant, pour une fois, elle était assez contente d'être proche d'une hybride. La femme-serpent lui servirait de corps à corps, si jamais il fallait y venir aux mains comme le font certaines personnes.

Sarah viendra pousser lentement, et sans hostilité la queue du serpent de ses genoux. Habituellement, la jeune femme apprécie peu le contact des personnes qu'elle ne connait pas, même si elle est très câline avec ses amis se comptant sur les doigts de la mains. Mais, Ashestrasza restait une hybride et même si la crainte de Sarah pour ces créatures commençait lentement à s'évaporer, il restait toujours des résidus de craintes dans son coeur. Elle observait les étranges actions du serpent, se demandant pourquoi elle devait s'alimenter avec ceci. Elle finira par lui poser elle même la question, sans vraiment de craintes.

-Dit-moi, qu'est-ce donc que ceci ? Une sorte de traitement, de médicaments ? Je te vois prendre cela depuis tout à l'heure.

Pour l'heure, Sarah se sentait plus ou moins bien. Elle écoutait le cours convenablement, ignorant quasiment la présence de ses autres camarades. Elle se sentait en sécurité aux côtés du serpent.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Terra : 7450
Ven 19 Avr - 13:47
Le restant de l'après-midi se déroula sans encombres majeures, les heures de colle étaient distribuées et les cours avaient suivi leur déroulement habituel, malgré les tensions. Certaines personnes, ayant troublé la tranquillité du pensionnat, ont dû réparer les préjudices, en replantant des fleurs et en nettoyant ce qu'ils avaient sali. Avec l'annonce de la direction, certains élèves se sont montrés plus raisonnables, tentant de calmer leurs pulsions animales du mieux qu'ils pouvaient, après tout, ce qu'ils ressentaient n'était pas réellement de leur faute, ce sentiment de protection était juste amplifié.

Une fois les cours finis, les élèves regagnèrent leur chambre, pouvant prendre leur repas soit à la cantine, soit en sortant en ville, la Direction ayant estimé que la situation était suffisamment sous contrôle pour leur laisser un peu de liberté. Il fallait néanmoins respecter le couvre-feu imposé par le pensionnat sous-peine de sanctions, qui est fixé à 21 heures. Par conséquent, il y avait moins de monde à la cantine que ce midi. Le repas se faisait dans les mêmes conditions que lors du déjeuner, avec un repas dans le thème de l'amour, et on peut dire que les cuisiniers ont été très imaginatifs. En entrée pour les omnivores et les végétariens, il y avait une salade de tomates cœur de bœuf avec son riz. Pour le plat principal, c'était un steak en forme de cœur avec des frites ou des pommes de terres sautées en rondelles et toujours en forme de cœur, accompagnée d'une poêlée de légumes. Vous l'aurez donc compris, absolument tout était en forme de cœur pour ce soir, de l'entrée au dessert, en passant par le fromage. C'était l'occasion de se retrouver à table à nouveau avant qu'un autre problème se pose plus tard, un problème bien plus intime.

En effet, à moins que vos chambres soient très proches, vous allez devoir dormir dans le même lit, et c'est là que ça pose problème : certaines chambres ne sont pas adaptées à cela en temps normal, mais ne vous en faites pas, exceptionnellement, les chambres seront équipées d'un lit double. Malheureusement, vu la taille des chambres des élèves, il était impossible de mettre deux lits simples sans que ceci soient très proches. Au cas où, il y a des draps supplémentaires et un sac de couchage. La nuit allait être longue pour certains, merveilleuse pour d'autres, mais elle sera difficile à oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sauter vers: