Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Abandonné ] [PV : Miya Drake] – Mensonge et Violence ont la même racine
Dimitri Kovish
Élève de la classe 2-B
avatar
Réputation classe* : 10
Masculin
Terra : 6176
Mer 26 Sep - 22:23
Mensonge et Violence ont la même racine
Bon sang, moi qui pensait m’être sortis de se bourbier infernal de l’incarcération pénitentiaire, voilà que je me retrouvais forcer de faire exactement la même chose, juste pour les beaux yeux des professeurs et surtout de mes… Camarades. Ses derniers s’ils n’arrivaient guère à la cheville des criminels et délinquants que j’avais côtoyais dans ma jeunesse étaient en revanche d’un ennui mortel et s’il n’était pas inscrit dans le règlement de l’école que seuls les duels pouvaient départager les classes, je les aurais tous tués sans aucune pitié. Mais ceci était impossible, je devais donc jouer mon rôle d’intellectuel – que j’étais vraiment – et de victime – pas vraiment – pour continuer à passer pour le bon garçon que je n’étais absolument pas. Si je n’étais pas si motivé à détruire l’endroit de l’intérieur et voir la terreur et le désespoir dans le regard de mes futurs adversaires, j’aurais étais tenté de tous les envoyés paître !

Le problème des racailles de cette école était qu’ils pensaient sincèrement avoir du pouvoir sur moi, lorsque l’inverse était d’autant plus vrai que leur croyance pathétique d’un quelconque contrôle sur ma personne. Heureux sont les ignorants, ne dit-on pas ? Ils l’étaient sans aucun doute, ignorant bien entendu. Je soupirais une énième fois, en remontant contre ma poitrine mes cahiers, essayant autant que faire se peu, de maintenir un air déconfit, face aux trois grands gaillards qui se tenait en face de moi, me dominant de toute leur hauteur – ce qui n’était pas bien compliqué, vu mon gabarits – tandis que je cherchais un moyen de me sortir de cette mauvaise passe. Tout avait pourtant bien commençait. Je m’étais installé en salle d’étude pour réviser, chose que ses gorilles n’avaient pas même idée de figurer dans leurs cerveaux étriqués. A la place, ses derniers avaient décidé de mettre l’endroit dans tout ses états, repoussant chaises et tables dans un joyeux bazar, discutant à voix haute sans prêter attention aux gens qu’ils pouvaient déranger.

Ils s’agitaient, se chamaillaient tels des coqs de basse-cours se disputant des poules, lorsque l’un d’entre eux bouscula ma table qui ce faisant, me fit déraper, raturant dans l’intégralité ma feuille, que je devrais désormais recommencer. Bien que je fusse un acteur des plus froid et doué, je n’étais pas d’humeur à être ballotté dans tout les sens. Cette dissertation était importante et je me devais de la finir. Sur cette action brève, je sentis donc monter en moi l’étincelle de folie que je ne parvenais pas à retenir. Lançant ainsi une expectative agacé  à l’égard des compères, ses derniers eurent tôt fait de noter que je ne m’adressais à personne d’autre qu’eux, la plupart des élèves ayant désertés l’endroit au plus vite, face à leur évidente barbarie écolière. Ils prirent la mouche sans détour, car après tout, que serait donc des chimpanzés sans pulsions dominantes ? Me mordant la lèvre inférieure, je me maudissais intérieurement d’avoir osé ouvrir ma bouche, cela dit, par pour les raisons que je pouvais laisser apparaître.

En effet, arborant l’air le plus pathétique possible, je me mettais à bégayer, rougissant de honte, essayant tant bien que mal de rattraper le coup.
- « Je veux dire… Je vais aller ailleurs, désolé de vous avoir dérangé… »
Tout en parlant, je commençais à saisir mon cartable, y fourrant aussi rapidement que possible mes affaires, mais je n’eus pas le temps de faire grand-chose de plus, car je fus brutalement projeter contre le mur, me faisant au passage, perdre contact avec mon sac qui s’écrasa au sol, au moment ou mon dos percutait le mur. Je lâchais une exclamation de surprise, perdant momentanément la respiration, sachant pertinemment que j’avais provoqué cette réaction. Mon jeu de comédien faisait que je devais surtout ne pas riposter. Une gageure, même pour le plus forts des acteurs, de ne pas se défendre face à l’ennemi. Mais tel était le défi que je m’étais imposé…

- « Attends voir le nabot ! Qui t’as permis que tu puisses nous causer ?! »
En plus d’être des imbéciles, ils étaient illettrés. Merveilleux. Me recroquevillant comme la pitoyable créature que j’étais censé incarné, je pris la parole, tremblant.
- « Je suis désolé. C’est sorti tout seul… Promis, je recommencerais plus ! »
Panique évidente dans la voix, je ne pouvais qu’espérer trouver une solution avant que je ne me fasse à nouveau frapper. Même si j’étais prêt à subir coups et blessures, ce ne serait pas une partie plaisir…
- « Sa pour sur, tu recommenceras plus espèce de minable ! »
Armant son poing, j’eus le réflexe de fermer les yeux en me protégeant le visage de mes propres avant-bras. Et dire que je n’ai même pas eut le temps de finir la première page, furent mes seules pensées.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Délégué de la 2-B
avatar
Réputation classe* : 100
Terra : 11828
Age : 18
Emploi/club* : club de sport
Jeu 27 Sep - 12:34
Mensonge et violence ont la même racineDimitri & MiyaCroyez-le ou non je m’étais endormie en salle d’étude ! En même temps c’était mortellement ennuyant. J’avais déjà fais mes devoirs, zéro lecture pour me distraire et zéro animation à regarder. Et puis la chaleur…forcément la chaleur et les félins, ça les endort ! C’était d’ailleurs parce que j’étais endormie que je n’avais pas réagi face au torubahut que faisaient ces trois crétins.

Par contre le gros « BOUM » ça je l’avais entendu, et ça avait été dommage pour eux. Mes oreilles droites dans un premier temps à cause de la surprise s’orientaient dans tous les sens pour trouver la source de ce bruit.

J’entrouvris ensuite un œil en marmonnant : qu’est-ce qu’il se passait encore… ? Mmh trois silhouettes debout, une autre épinglée contre le mur. Bref des crétins qui embêtaient un élève..mah rien de grave quoi…ça me concernait pas plus que ça.

Je commençais à essayer de me rendormir quand j’entendis un splendide :

- « Attends voir le nabot ! Qui t’as permis que tu puisses nous causer ?! » prononcé par une voix enrouée d’adolescent en train de muter. Alors vous pourriez me dire « oui mais t’as dis que tu t’en fichais et blabla » mais il y a un certain seuil de tolérance que j’ai au réveil, et là ils venaient de le dépasser.

-Bordel… marmonnais-je d’une voix mal réveillée.
J’entendais déjà mère me reprendre sur mon langage soit disant indigne d’une princesse -ceci étant dit au passage, quasiment toutes les personnes royales s’en permettent un ou deux en privé- mais fallait reconnaître qu’ils l’avaient quand même cherché ces abrutis !

Alors que l’abruti en chef s’apprêter à frapper ce pauvre malheureux, une chaise volante alla lui percuter le crâne avec violence

-Mais vous allez la fermer ?!
grognais-je

-De quoi que tu mêles Drake !
Me demanda l’un des potes de la brute dont je ne supportais définitivement pas la voix, qui était bien sonné après sa rencontre avec la chaise.

-Je me mêles du fait que vous m’avez réveillé ! Et que c’est bien trop tôt après le réveil pour vous entendre dénaturer la langue de mon cher pays !

Je regardais le garçon contre le mur et déclara d’une voix posée :

-En plus c’est un gars de ma classe alors si vous vous en prenez à lui vous devrez m’affronter avec. Ce sera court mais sans doute pas sans douleurs pour vous.

Tranquillement je m’étirai, réveillant mes muscles pour les chauffer au cas où ils voudraient quand même me combattre

-Espèce de sale petite…, commença à dire la brute qui reprenait ses esprits

-Continue ta phrases que je te plantes accidentellement une paire de ciseaux je t’en pries soupirais-je blasée en montrant du doigt une paire de ciseaux qui s’envola pour se diriger vers la gorge de la brute, pointée par la suite de mon doigt. La paire de ciseaux s’arrêta néanmoins à un ou deux centimètres de sa gorge en bon rappel à l’ordre. Juste assez pour qu’il puisses bien sentir que s’il faisait le crétin, vu qu’il n’y avait pas de témoins, je ne me priverai pas pour le faire souffrir.
©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
 ♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Kovish
Élève de la classe 2-B
avatar
Réputation classe* : 10
Masculin
Terra : 6176
Jeu 27 Sep - 18:52
Mensonge et Violence ont la même racine
Cela doit être reposant, d’être un idiot. Ne pas réfléchir aux conséquences de ses actions et agir sans distinctions aucunes sur les potentiels dangers qui rôdent autour. Pour ma part, je ne pouvais pas me permettre pareille félonie, surtout lorsque mon rôle consiste à évincer la totalité des élèves de cette école pour être le roi. Bien entendu, je n’avais pas eus la chance d’y passer la première année, je devais me rattraper sur celle-ci pour tenter de rendre échec et mat au plus tard, en troisième année. Une ambition qui ne souffrait d'aucun arrêt pas même si je me faisais ainsi rosser par des individus aussi peu doués en langue. Tel est le quotidien que je m’infligeais. Pour autant, aujourd’hui semblerait-il, était mon jour de chance, puisque l’intervention d’une hybride calma bien vite les ardeurs des trois compagnons.

Miya Drake, que je reconnu entre les trois formes qui me cachaient une bonne partie de la maigre vu que je possédais, était courroucée et apparemment, n’appréciais guère d’être réveillée de cette manière brutale. Bien que cela soit en partie dû à la chaleur la rendant sans aucun doute léthargique, je me demandais si elle m’aurait laissée aux griffes de la bande d’ignares qui voulait faire de moi leur tête de turc personnelle. Dans tout les cas, elle sembla bien vite prendre la mouche, car l’un d’eux choisit de la provoquer. Une partie du mobilier vola et il me fallut le voir atterrir pour me rendre compte qu’il s’agissait d’une chaise. Et bien, voilà qui était intéressant. Télékinésie peut-être ? Ou bien Lévitation ? Contrôle spatial ? Il y avait tellement de possibilité, qu’il serait difficile de les éliminer d’office, cela dit, je n’avais pas vraiment le temps de me concentrer sur le sujet pour l’heure.

Profitant de la distraction bienvenue, je décidais avec un empressement de quitter le mur pour fuir et m’échapper, ma discrétion étant là ma seule arme pour tenter de prendre la poudre d’escampette. Heureusement pour moi, ils étaient dorénavant trop obnubilés par ma "sauveuse", pour prêter attention à moi. J’eus tôt fait de quitter le cercle qu’ils avaient formaient autour de moi, pour prendre mon sac que je traînais sans plus de dignité pour me réfugier, tel le couard que j’étais, derrière la jeune femme. On pourrait trouver cela ironique, de voir le sexe désigné faible défendre le fort, mais pour ma part, ici, je me disais que cette règle n’était pas en vogue. La magie était trop présente, pour que l’on puisse penser de cette manière arriéré.

Je trouvais cela dit très intéressant que cette dernière mentionne le fait que je fusse dans sa classe. Pour quelqu’un qui est transparent, du moins, le personnage que j’incarnais, il était surprenant qu’elle s’en souvienne. Je me demandais si c’était juste par acquis de conscience ou bien elle tenait à être une déléguée exemplaire qui reconnait chacun de ses partisans ? Je reportais mon attention à la situation présente, lorsque j’entendis des borborygmes menaçants jaillir de la bouche de l’un de mes agresseurs et à raison, puisqu’une paire de ciseau se tenait à sa gorge. En voilà des manières. Je me retenais de justesse de lâchais un rire des plus mauvais face à cette situation pour la moins dantesque, mais j’avais une réputation de lâche à tenir. Je faisais donc mine d’être effrayé et pâlissait davantage encore que je n’étais blanc, essayant autant que faire se peu de passer pour l’horrible fuyard de service.

Le troisième collègue des décérébrés sembla finalement comprendre que le temps n’était plus à la petite vengeance personnelle et montra les dents, colère évidente dans la voix.
- « Tu nous payeras ça Drake ! Je sentis son œil noir de rage se tourner dans ma direction. Et toi, ragea-t-il, visage contracté dans une grimace de haine, je t’oublierais pas quatre-yeux ! Fait gaffe à ta tête ! »
Sur ses mots, il tapa dans l’épaule des deux autres personnes qui lui servait d’amis, pour leur indiquer qu’il était temps de décamper. Le pauvre bougre qui était encore tenu à distance par les ciseaux sembla presque soulager de la déclaration, car il parti le premier sans même se retourner. Je lâchais à leur départ, un souffle de soulagement, comme exhalant toute la nervosité qui me quittais.

Remontant les lunettes qui tombaient de mon nez, j’eus un petit rire stressé, avant de bredouillé quelques mots.
- « Me-merci pour ton aide… Euh, Miya c’est ça ? »
Je demandais, faisant monter le rouge de mes joues. Telle l’immonde larve timide que j’étais, je me devais d’être gêné, sinon, ma comédie perdrait de sa superbe !
- « Je m’appelle Dimitri, mais tu peux m’appeler Dim si tu veux ! Un nouveau rire, cette fois-ci amusé, essayant d’être le plus catastrophiquement mal à l’aise possible. Je semblais presque excité au prospect d’avoir quelqu’un en face de moi. Ouha, ça fait bizarre de savoir que quelqu’un m’as reconnu. »
Je finis par dire, non vexé, mais au contraire honoré, presque comme si cette singularité en devenait légendaire.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Délégué de la 2-B
avatar
Réputation classe* : 100
Terra : 11828
Age : 18
Emploi/club* : club de sport
Jeu 27 Sep - 20:51
Mensonge et violence ont la même racineDimitri & Miya- Tu nous payeras ça Drake !

Ouai ouai cause toujours tu m’intéresses. Je levai les yeux au ciel ennuyée. C’était exactement le type de crétins que je détestais, il se sentait obligée de déblatérer des menaces pour pas perdre la face. Ridicule. Bon au moins ils se barraient. Je soupirai, la paire de ciseaux retomba tranquillement au sol alors que je fermai ma main.

En soupirant, n’ayant toujours pas bouger de mon bureau je regardai le jeune homme derrière moi. A première vue il n’avait rien de cassé, même pas les lunettes, comme quoi ces débiles n’y étaient pas allés trop fort, était-ce la preuve d’une existence possible d’un cerveau chez eux, je ne me montrerai pas aussi optimiste mais qui sait… Ce blondinet me dit :

- « Me-merci pour ton aide… Euh, Miya c’est ça ? »

Il était gêné, je me demandais bien pourquoi ? Parce que je l’avais sauvé de ces brutes, fallait pas…ce n’est pas la première fois que ce genre de choses arrivaient au pensionnat. Les délégués étaient là pour ça de base. Néanmoins, comme notre classe n’en avait pas encore d’officieux il fallait forcément agir comme tel pour chacun d’entre nous.

-C’est ça répondis-je simplement avec un regard neutre.

- « Je m’appelle Dimitri, mais tu peux m’appeler Dim si tu veux ! Ouha, ça fait bizarre de savoir que quelqu’un m’a reconnu. »

J’haussai les sourcils :

-Si ça te va de te sentir constamment invisible, qu’il suffise qu’une seule personne sache reconnaître ton odeur pour te rendre heureux alors de rien je t’en prie répondis-je simplement et trop franchement peut-être.

C’était incompréhensible à mon sens, il savait qu’il était quelconque voir invisible, il semblait également content qu’on le reconnaisse, ce qu’il prouvait à quel point les gens ne le remarquaient pas généralement et il y avait quelque chose qui n’allait pas pour autant, une sorte d’exagération ? Quelque chose dans la manière dont il parlait clochait mais je n’arrivais pas à mettre la main dessus.

-Au moins t’as rien. Qu’est-ce que t’a fait pour énerver ces crétins ? demandais-je sceptique en voyant l’air maigrelet du jeune homme. Avait-il tenter quelque chose de suicidaire ? Mmh c’est pas parce qu’il avait l’air d’un intello avec sa coupe et ses lunettes qu’il l’était facilement. Moi je savais bien que là tout de suite j’étais bien loin de refléter l’image habituelle des princesses et pourtant j’en étais une.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
 ♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Kovish
Élève de la classe 2-B
avatar
Réputation classe* : 10
Masculin
Terra : 6176
Jeu 27 Sep - 22:56
Mensonge et Violence ont la même racine
Même si le proverbe dit bien « donner sa langue au chat » il semblerait que l’animal l’est bien pendu pour sa part, si j’en jugeais par l’honnêteté presque froide mais neutre, de l’hybride. Je ne pouvais pas dire que cela m’étais étranger, j’étais du même acabit en temps normal, quoi que, sans aucun doute sarcastique sur le sujet. Je ne pouvais pas dire si je devais agir vexé ou innocent, tel que se jeune homme devait être. Je décidais de faire un peu des deux, jouant de mon air niais pour faire passer le tout. Je me grattais la tête, comme pris la main dans le sac, cherchant une réponse adéquat sans en trouver. Je finis par répondre, l’air un peu moins enthousiaste, baissant les yeux vers le sol.
- « Disons qu’il est parfois préférable que je le sois, invisible. »

Au vu du ratio "caïds" qui m’approchaient à la journée, en effet, cela était bien plus prudent. Si ses derniers avaient la moindre idée de mon vécu, ils s’écarteraient de moi bien vite, mais pour se qui était de l’instant, ils me prenaient pour le mouton innocent. Pas pour longtemps, si mon plan marchait comme je le souhaitais. Je remontais légèrement les yeux en penchant la tête à sa question. Etait-elle aveugle ? Les hybrides n’étaient-ils pas censés être plus évolué en termes d’anatomie ? Quelle idée de demandais à quelqu’un de ma taille, se que j’avais bien pu dire pour les énerver ! Rien que mon existence suffisait à leur donner une raison. A voir son regard analytique, elle cherchait la réponse sur mon physique.

- « A vrai dire, j’ai rien dis. Enfin, j’ai juste lâchais un petit « hey », pour signifiait qu’ils étaient un peu gênant… A cause d’eux j’ai raturé l’entièreté de ma première page de dissertation, je vais devoir tout recommencer. »
J’eus une moue ennuyé face à mes paroles, comme me souvenant de se moment fatidique où j’avais perdu une heure de rédaction. Au moins, ceux-ci n’en avait pas après le devoir en lui-même comme cela m’était déjà arrivé par le passé. Etrange à quel point le QI des huîtres de cette école était parfois davantage proche du concombre de mer. Je sortais de mon sac encore ouvert, le sujet de discorde premier à cette bagarre, qui, dans l’empressement était désormais froissé. Je lissais le papier autant que possible, grimaçant devant le résulta.

- « En plus j’ai cassé ma mine de stylo plume. »
J’ajoutais pour faire bonne mesure, déposant mon œuvre brisée sur un bureau avec mon pauvre stylo qui avait rendu l’âme. Je ressemblais à se moment-là, la quintessence même du binoclard malchanceux mais intelligent. Je devais admettre que cela était cocasse, même pour moi. J’eus un soupir désespéré devant la condition pour le moins terrible de ma copie. Car oui, même si je jouais un personnage monter de toute pièce, certaines parties de se dernier étaient réelles. Voir une dissertation dans cet état-là, en faisait partie.
- « Enfin, c’est pas grave. Au moins, je suis entier. »
Oui, jouer l’éternel optimiste faisait partie de cette divine comédie et je trouvais cela rafraîchissant, quoi que, il fallait le dire, horripilant. Je faisais partie de ceux qui détestaient se genre de personne si je venais à les croiser dans les couloirs.

Je reportais mon attention sur Miya.
- «Et désolé au fait, de t’avoir déranger pour cette histoire… Une seconde de silence s’installa puis… T’es là pour réviser aussi ? »
La banalité de cette question était à l’image de cette poupée téléguidée que je jouais vraiment. Je transpirais l’ordinaire, cela en était presque gênant.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Délégué de la 2-B
avatar
Réputation classe* : 100
Terra : 11828
Age : 18
Emploi/club* : club de sport
Ven 28 Sep - 17:52
Mensonge et violence ont la même racineDimitri & Miya- « A vrai dire, j’ai rien dis. Enfin, j’ai juste lâchais un petit « hey », pour signifiait qu’ils étaient un peu gênant… A cause d’eux j’ai raturé l’entièreté de ma première page de dissertation, je vais devoir tout recommencer. »

Ah ouai dur… Je grimaçais en m’imaginant ce qu’il se serait passé si ça avait été à moi qu’ils avaient fait ça. Entre les tables renversées, les papiers volant dans tous les sens et plusieurs personnes au sol plantée par des ciseaux ça aurait été mouvementée pour sûre. Je n’appréciais pas qu’on fasse ce genre de choses. En attendant la mienne était tranquillement au chaud dans ma sac, dans ma pochette plastique. Ça allait être dur de défroisser ce papier pour le pauvre garçon

- « En plus j’ai cassé ma mine de stylo plume. »

Ah bah ça je pouvais rien y redire, il aurait qu’à aller s’acheter un stylo à la ville du coin. J’avais bien deux stylos billes mais c’était totalement différent d’un stylo plume donc ça risquait de ne pas lui plaire. Pas de chance. Il ne pourrait pas la continuer tout de suite…et en soit il n’aurait sans doute pas de stylo pour demain, ça allait être complexe pour lui… boh je pourrais bien lui en donner un des miens. Il me faisait un peu pitié..
- « Enfin, c’est pas grave. Au moins, je suis entier. Et désolé au fait, de t’avoir déranger pour cette histoire… Une seconde de silence s’installa puis… T’es là pour réviser aussi ? »

-Mmh non c’est bon je me suis suffisamment avancée pour la semaine, j’aurai qu’à relire le soir durant. Au fait du coup je sais pas si t’as un autre stylo ou non mais tu peux prendre celui-là si tu veux, ce sera jamais comme un stylo plume mais bon ça servira de remplacement, déclarais-je simplement en haussant les épaules, lui lançant par la suite l’objet en question.

Celui que j’utilisais était encore sur la table, il avait la marque de mes crocs dessus, ce qui laissait prévoir pourquoi j’avais toujours plusieurs stylos sur moi. J’avais tendance à le mordiller et de fil en aiguille….on sait tous ce qui arrive dans ce genre de cas n’est-ce pas ?

-Bon et si je te proposais d’aller autre part, vu que de toute façon tout le monde a déserté la pièce…autant aller se poser dans un endroit plus agréable.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
 ♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: