Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Long time no see, sister!
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 23145
Lun 24 Sep - 14:25
Rappel du premier message :

Aujourd'hui, c'était la rentrée des classes, j'allais enfin découvrir ce curieux pensionnat où Miya s'est possiblement échappée. J'avais hâte de la revoir, comment se comportait-elle ici, était-elle heureuse et épanouie? C'est vrai que le poids de la couronne est un lourd fardeau, mais c'est aussi pour ça que je ne pouvais pas laisser ma sœur toute seule, car on est une famille et une famille, ça se sert les coudes quoiqu'il arrive et j'hésiterais pas à sortir les crocs pour elle. Je garderais notre secret intact et quand elle reviendra, elle sera heureuse et prête à vivre dans notre cage dorée que l'on nous impose. J'avais au préalablement dit à nos parents que j'avais besoin de prendre du recul, sans dire que j'allais au pensionnat, seul le régent savait où on était, et j'espère qu'il restera le seul au courant. Mes affaires préparées et ma détermination au taquet, je traversais le portail pour espérer retrouver Miya. A peine arrivé, je vis un endroit immense, très décoré et avec de grands espaces, mais il faisait terriblement chaud, je ne sais pas si c'est parce que je suis habitué à la neige ou autre, mais le soleil était bien plus présent ici. Je regrette déjà l'hiver de notre beau royaume... Il y a même des trucs que je n'avais jamais vu auparavant, des structures totalement différentes de ce qu'on peut voir à Animasia, pourtant, je n'avais pas de Dolorean! D'autres élèves arrivèrent après moi, sans doute des nouveaux car ils semblaient avoir le même âge que moi, bien que je ne venais pas que pour ça...

Explorant ainsi les environs, je sentais des odeurs inconnues liées à la verdure et d'autres fleurs inconnues. Certaines sentaient très bons et d'autres me faisaient éternuer. L'endroit est superbement aménagé, avec des bancs pour s'asseoir et de belles fontaines. Je marchais, aux aguets, tentant de trouver une silhouette ou une odeur particulière, mon flair me trompant rarement. Je ne faisais pas attention aux gens qui m'entoure, cherchant ma sœur sans relâche. Je commençais à croire que l'on m'a donné une fausse piste, qu'on a voulu m'éloigner d'elle, quand tout à coup, je sentis son odeur dans les environs.

Instinctivement, je relevais la tête, la cherchant du regard avant de me laisser guider par mes sens, tel un prédateur sur sa proie. Lentement mais sûrement, je m'approchais, jusqu'à apercevoir une crinière blanche, similaire à la mienne. Je pouvais la reconnaître de loin, c'était bien elle. Souriant et plein d'énergie, je fonçais afin de la prendre dans mes bras, excité et heureux comme un enfant, je lui exprimais ma joie de la retrouver de la meilleure des manières.

-Soeureeeeeeeeeette! Tu m'as manqué, ça fait plaisir de te revoir! Nya!

Je commençais presque à ronronner contre elle et à frotter ma tête contre la sienne, souriant et mes oreilles bien dressées. Enfin, je la revoyais, je pouvais maintenant l'aider, mais pour l'instant, je savourais mes retrouvailles avec elle, la questionnant.

-Tu vas bien? C'est pas trop dur ici? Comment tu te débrouilles en classe?

Je suis sûr qu'elle devait se comporter comme une reine en classe, avec son caractère joueur mais elle devait amplement imposer le respect et l'admiration, après tout, c'est une membre de la famille royale, une noble Drake, ça ne m'étonnerait même pas que les gens lui fasse la court. Par contre, ils ont intérêt à bien se comporter, sinon, je les mords et ça fait mal! Elle a beau être l'aînée, je sais aussi me battre alors qu'ils fassent attention!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 23145
Lun 29 Oct - 8:19
La reine et le roi d'un futur royaume. Voilà ce que nous étions. Miya et moi, nous allons nous partager ce royaume qu'est le pensionnat et nous aurons pour chacun notre étage en guise de terres à diriger. Un duo que nul ne peut stopper, un déferlement de bêtises et de plans en tout genre. Nous voici déjà au premier soir de la rentrée, préparant un cambriolage de tartes au fraise. Oui, pour un premier soir, on commence fort, mais que voulez vous, c'est notre marque de fabrique. Armés de notre ruse et de nos sourires en coin, on a su s'occuper jusqu'à la fin du service de la cantine, et ce, malgré que je ne connaisse personne d'autre que ma sœur. Pour s'occuper aussi, on était plutôt doué.

Vint le moment fatidique où l'on pouvait s'infiltrer à l'intérieur des lieux. Rapidement, nous nous dirigeâmes vers la salle des professeurs, afin de nous y cacher. Ensuite, ce n'était que de la patience, même si ça serait bien que les femmes de ménages accélèrent le pas, car c'est pas forcément confortable de se cacher sous les tables. Je savais que je pouvais attendre longtemps pour faire des bêtises, surtout pour une belle récompense comme du dessert à volonté. Par contre, pour s'occuper, c'était autre chose. De temps à autre, je croisais le regard de Miya avant de m'occuper l'esprit avec autre chose. Je pensais au royaume, à de bons souvenirs, n'importe quoi qui pouvait faire passer le temps, tant que cela ne nous repérait pas, par conséquent, le téléphone était prohibé.

Le bruit de fermeture des portes et des lumières fut notre délivrance. Plus que quelques minutes à attendre avant d'enfin pouvoir bouger un peu. Faut dire qu'à force, j'avais des fourmis dans les jambes et ce n'est pas agréable du tout. Le silence s'installa très vite, mais on ne devait pas crier victoire trop vite. Un sourire pouvait se dessiner sur mon visage, montrant que j'avais hâte de sortir de ma cachette. Quand on était certain qu'on était définitivement seuls, j'en profitais alors pour sortir de ma cachette et m'étirer un peu. On touchait au but, j'en salivais déjà par avance, de notre futur butin. Au final, c'était plus facile qu'au royaume, peut-être même trop facile, il y avait forcément un piège. Je restais quand même prudent, mais quand même, ne me dite pas que le pensionnat n'a jamais eu à faire à des pros comme nous, ce n'est pas possible. On arriva vers la porte de la cafétéria puis vers celle de la réserve. On combina alors nos pouvoirs, elle fit léviter certains composants de la serrure pour que je puisse en alourdir d'autres afin que la porte s'ouvre. De vrais braqueurs de coffres-forts, prêts à en découdre. Définitivement trop facile. Par mesure de précaution, je restais proche de la sortie, faisant attention à d'éventuels bruits de pas ou autre venant en notre direction. Je regardais aussi la pièce, il y avait de tout, mais ce qui nous intéresse, c'est les tartes au fraise, rien d'autre. Ma sœurette avait pris une orange qu'elle mangea pendant notre affaire.

Après lui avoir donné le signal, elle entra dans la réserve, fit voler les tartelettes dans les airs, afin de ne laisser aucune trace de notre passage. Au loin, Miya avait oublié un dessert mais voyant le pactole qu'on venait de se faire, je me dis que ça sera pour celui qui veut se servir, le reporter ninja de l'école ou encore, le fantôme un peu gourmand du pensionnat, au choix, à moins qu'il y ait un vampire amateur de fraises, ça lui fera toujours plaisir. Je fis de nouveau le guet à la sortie, avant de faire signe à ma sœur de sortir et de refermer la porte derrière elle. J'avais pris soin d'embarquer de quoi ranger le butin avec moi, afin de pouvoir planquer les tartes quand elles ne seront plus en lévitation, permettant à Miya de se reposer. Très vite, nous nous dirigeâmes vers une fenêtre de la cafétéria que j'ouvris, faisant attention à ne pas mettre de trace de doigts dessus. Je laissais Miya passer la première, la suivant ensuite. Refermant ensuite la fenêtre grâce à nos pouvoirs, desserts rangés dans nos sacs respectifs, on avait réussi notre vol organisé. Tapant dans sa main, je ne pus m'empêcher d'être joyeux et nostalgique.

-Comme à la bonne époque. Bravo sœurette, même si c'était un peu trop facile. Rassure moi, c'était fait exprès, non?

Oui, je pouvais me permettre de me vanter, mais quand même, on était habitué à bien plus dur. Je pris soin de goûter à une partie de notre jackpot pâtissier. Que c'était bon, c'est vraiment quelque chose dont on ne pouvait pas trop se passer. Ce comportement devait peut-être exaspérer ma sœur, mais maintenant qu'on était sorti d'affaire, j'allais enfin pouvoir reparler à ma guise.

-Trop bon! En tout cas, on ferait mieux d'aller au dortoir, c'est vers où ma chambre? En tout cas, c'est à refaire, c'est indéniable, t'as pas perdu de ta malice, j'adore!

Ça ne se passait pas aussi bien quand on était petit, mais je suppose que comme le vin, on devient meilleur avec le temps. De zéro à héros, on a su passer à de simples chenapans à de véritables Moriarty.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Heartfield
élève de la classe 4-B
Lorelaï Heartfield
Réputation classe* : 100
Féminin
Terra : 27745
Age : 22
Emploi/club* : Club de mannequinat
Mer 31 Oct - 21:53
Aussitôt vous sortirent par la fenêtre, chacun vous aviez un sac rempli de tartelettes. C’était fini. Un rapide tapage de main habituel et enfin nous pouvions respirer.

-Comme à la bonne époque. Bravo sœurette, même si c'était un peu trop facile. Rassures moi, c'était fait exprès, non?

-Nolan ta prétention te perdra un jour réponds-tu simplement. Un seul faux pas et vous auriez été pris sur le fait, sans doute puni. Pas renvoyé mais puni du genre à finir dans la salle de la peur. Par exemple si vous aviez forcé le coffre au lieu de le déverrouiller avec vos pouvoirs, vous auriez pu déclencher l’alarme.

Tu regardas ton  butin, en soit tu n’avais pas très faim, tu savourais simplement l’idée d’avoir fait ton cambriolage avec ton petit frère comme jadis, cela te rendait nostalgique. Tu ne mangerais sans doute jamais tes desserts, tu les déposeras devant la chambre de ton petit frère qu’il savoure aussi ta part plutôt que de les gâcher à attendre.

-Trop bon! En tout cas, on ferait mieux d'aller au dortoir, c'est vers où ma chambre? En tout cas, c'est à refaire, c'est indéniable, t'as pas perdu de ta malice, j'adore!

Tu hausses les épaules, bien évidemment que tu n’avais en rien changé :

-Suis-moi c’est par là

Et tu le conduis aux dortoirs, il s’agissait d’une tour géante en verre, à de multiples étages, on aurait pu croire qu’elle touchait le ciel mais ce n’était qu’une illusion à cause de sa taille.

-Toi tu es au premier étage. Normalement on a du te donner une clef où est écrit le numéro de ta chambre. Tu peux être tout seul ou en double.  Moi je suis au second, cela dépend de ton année. Plus tu es âgée plus tu seras haut dans la tour. Elle est aménagée en fonction de tes goûts. C’est un peu comme si notre ancienne chambre se retrouve dans celle du pensionnat.

_________________
Long time no see, sister! - Page 2 Eho0

♥️ Ma fiche de lien ♠️Ma prez"

Danse avec moi, dans cent ans tu t'en souviendra ;3
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Délégué de la 1-C
Nolan Drake
Réputation classe* : 100
Terra : 23145
Dim 4 Nov - 22:10
Selon Miya, ma prétention me perdra, mais soyons honnêtes quelques instants. On a connu bien pire comme situation au royaume, là, c'était un simple allez-retour, sans le moindre incident. D'habitude, on a un peu plus de challenge, mais là, le plus dur était d'attendre. Bon certes, il y aurait pu avoir des alarmes ou quelque chose du genre, mais c'est en y allant au culot que ça fonctionne, généralement. Et puis, cette prétention, c'était une manière de se rassurer une fois l'acte accompli. Je n'aurais jamais dit ça si jamais il y avait eu des complications. Si on avait été choppé, qu'est ce qu'on aurait eu comme punition? Mieux vaut ne pas y penser, maintenant qu'on a notre butin ... Par contre, manger tout ça en une soirée, ça sera difficile, je pense que j'en garderais de côté pour plus tard, avant que ça périme. Que c'était bon de pouvoir refaire des choses avec soeur, j'ai l'impression que ça fait une éternité.

Nous nous dirigeâmes ensuite vers le dortoir, guidé par Miya. Cette tour géante était si impressionnante, il va me falloir un temps d'adaptation avant de considérer cet endroit comme ma nouvelle maison, mais je m'y ferais. Elle me donna alors les dernières instructions avant de monter dans sa chambre.

-Toi tu es au premier étage. Normalement on a du te donner une clef où est écrit le numéro de ta chambre. Tu peux être tout seul ou en double. Moi je suis au second, cela dépend de ton année. Plus tu es âgée plus tu seras haut dans la tour. Elle est aménagée en fonction de tes goûts. C’est un peu comme si notre ancienne chambre se retrouve dans celle du pensionnat.

-D'accord. Hâte de voir ma chambre du coup! Bonne nuit et ... content de te revoir, sœurette.

Je la regardais monter au second étage, lui faisant un signe de la main. Je me dirigeais ensuite dans ma chambre, respectant le numéro qui était sur ma clé. À peine la chambre ouverte, je découvrais une réplique presque parfaite de ma chambre, juste plus petite. Je posais mon trésor sucré quelque part avant de me régaler. Cependant, je n'ai pas tout fini, j'en garderais pour demain ou alors, j'en donnerai à des amis, si je m'en fais d'ici là, et si les tartes ne seront pas périmées. Hâte de commencer ma rentrée ici!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sauter vers: