Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Long time no see, sister!
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Lun 24 Sep - 14:25
Aujourd'hui, c'était la rentrée des classes, j'allais enfin découvrir ce curieux pensionnat où Miya s'est possiblement échappée. J'avais hâte de la revoir, comment se comportait-elle ici, était-elle heureuse et épanouie? C'est vrai que le poids de la couronne est un lourd fardeau, mais c'est aussi pour ça que je ne pouvais pas laisser ma sœur toute seule, car on est une famille et une famille, ça se sert les coudes quoiqu'il arrive et j'hésiterais pas à sortir les crocs pour elle. Je garderais notre secret intact et quand elle reviendra, elle sera heureuse et prête à vivre dans notre cage dorée que l'on nous impose. J'avais au préalablement dit à nos parents que j'avais besoin de prendre du recul, sans dire que j'allais au pensionnat, seul le régent savait où on était, et j'espère qu'il restera le seul au courant. Mes affaires préparées et ma détermination au taquet, je traversais le portail pour espérer retrouver Miya. A peine arrivé, je vis un endroit immense, très décoré et avec de grands espaces, mais il faisait terriblement chaud, je ne sais pas si c'est parce que je suis habitué à la neige ou autre, mais le soleil était bien plus présent ici. Je regrette déjà l'hiver de notre beau royaume... Il y a même des trucs que je n'avais jamais vu auparavant, des structures totalement différentes de ce qu'on peut voir à Animasia, pourtant, je n'avais pas de Dolorean! D'autres élèves arrivèrent après moi, sans doute des nouveaux car ils semblaient avoir le même âge que moi, bien que je ne venais pas que pour ça...

Explorant ainsi les environs, je sentais des odeurs inconnues liées à la verdure et d'autres fleurs inconnues. Certaines sentaient très bons et d'autres me faisaient éternuer. L'endroit est superbement aménagé, avec des bancs pour s'asseoir et de belles fontaines. Je marchais, aux aguets, tentant de trouver une silhouette ou une odeur particulière, mon flair me trompant rarement. Je ne faisais pas attention aux gens qui m'entoure, cherchant ma sœur sans relâche. Je commençais à croire que l'on m'a donné une fausse piste, qu'on a voulu m'éloigner d'elle, quand tout à coup, je sentis son odeur dans les environs.

Instinctivement, je relevais la tête, la cherchant du regard avant de me laisser guider par mes sens, tel un prédateur sur sa proie. Lentement mais sûrement, je m'approchais, jusqu'à apercevoir une crinière blanche, similaire à la mienne. Je pouvais la reconnaître de loin, c'était bien elle. Souriant et plein d'énergie, je fonçais afin de la prendre dans mes bras, excité et heureux comme un enfant, je lui exprimais ma joie de la retrouver de la meilleure des manières.

-Soeureeeeeeeeeette! Tu m'as manqué, ça fait plaisir de te revoir! Nya!

Je commençais presque à ronronner contre elle et à frotter ma tête contre la sienne, souriant et mes oreilles bien dressées. Enfin, je la revoyais, je pouvais maintenant l'aider, mais pour l'instant, je savourais mes retrouvailles avec elle, la questionnant.

-Tu vas bien? C'est pas trop dur ici? Comment tu te débrouilles en classe?

Je suis sûr qu'elle devait se comporter comme une reine en classe, avec son caractère joueur mais elle devait amplement imposer le respect et l'admiration, après tout, c'est une membre de la famille royale, une noble Drake, ça ne m'étonnerait même pas que les gens lui fasse la court. Par contre, ils ont intérêt à bien se comporter, sinon, je les mords et ça fait mal! Elle a beau être l'aînée, je sais aussi me battre alors qu'ils fassent attention!
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Lun 24 Sep - 15:09
Tranquille allongée, prélassée sur une branche au-dessus de la fontaine, je me laissais aller à la détente. La température avait baissé mais elle ne ressemblait pas pour autant à celle de mon cher pays. Quelque chose me tombait sur le visage, quelque chose d’agréable, c’était les gouttes d’eau qu’envoyait la fontaine dans l’air. Elles étaient fraîches, et c’était agréable car elle me rafraîchissait d’autant plus. La seule chose que me sentais capable de faire était de fermer les yeux avec délectation. C’était si agréable cette fraîcheur.

Bien sûr la neige me manquait, mon royaume me manquait, ma famille aussi, mais…je savais aussi ce qui allait arriver si un jour je revenais à la maison : le retour des leçons interminables, de mon isolement, de ces règles insoutenables, de ces personnes fausses, de ces réunions d’un ennui mortel…. Elles auraient peut-être augmenté en nombre d’ici là. Au final , si je fais ça, ma fugue n’aura servi à rien. D’ailleurs comment ça se passe là-bas ?

Maintenant ça doit être Nolan qui doit subir toutes ces horreurs pour la succession au trône et ça me fait sentir coupable…c’est de ma faute s’il doit subir ce que j’ai subis. Il doit m’en vouloir d’ailleurs, avant mon départ nous étions proches…et ce n’était encore qu’un enfant, il n’a pas dû comprendre… Tiens…Les feuilles orange et rouges étaient tranquillement en train de tomber. C’était l’automne. Le vent se levait, dispersant les odeurs des pensionnaires aux quatre grés du vent. C’était si agréable de sentir les cheveux voletaient…

Puis…il y eu cette odeur, c’était une odeur particulière, elle était légère, parfumée aux odeurs de la montagne. Forcément je connaissais cette odeur par cœur. Elle était le symbole de ma famille, avec des différences notables en fonction de chacun des membres qui la composait. La mienne avait par exemple une odeur de rose qui s’en rajoutait. Et celle-là…mmh l’odeur était trop ténue pour que je puisse distinguer sa particularité. Pfff quel dommage de quitter cette arbre. Je m’étirai doucement, cherchant à réveiller mes membres ankylosés. L’atterrissage allait être dur, pouf un rapide saut, avec une petite raideur dans la nuque et je partis à la recherche de la personne qui devait traîner dans le coin, portant l’odeur des Drake sur elle.

Je commençais à peine à marcher quand une chose sur-énergétique me sauta dessus. La première chose que je fus ce fut de lui jeter un regard glacial et de grogner mais quand j’entendis :

-Soeureeeeeeeeeette! Tu m'as manqué, ça fait plaisir de te revoir!

Et ce ronronnement, cette manière de se comporter, il n’y en avait qu’un avec cette voix pour se comporter ainsi comme ça. Nolan…. Je ne pus retenir un ronronnement et l’imita doucement en frottant ma tête contre la sienne avant que mes oreilles ne se dressent nette.
QU’EST-CE QUE NOLAN FAISAIT ICI ?! Je cherchais à voir si quelqu’un l’avait accompagné. Bon il avait l’air d’être venu sans nos frères et sœurs c’était déjà pas mal. Je ne l’écoutais plus que d’une oreille, et tandis qu’enthousiasme il me disait :

-Tu vas bien? Ce n’est pas trop dur ici? Comment tu te débrouilles en classe?

J’essayais de réfléchir, ainsi la seule phrase qui sortit de ma bouche ce fut :

-Qu’est-ce que tu fais ici Nolan ? Papa et maman sont au courant que tu es là ?

Je le regardais inquiète, je n’avais aucune envie que papa et maman débarque. Et si ça se trouvait il avait fugué !

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Mar 25 Sep - 22:15
J'étais content de la revoir saine et sauve, de pouvoir enfin la câliner et de ronronner avec elle, comme lorsqu'on était plus petits. Je savais pas comment j'allais gérer la situation, mais maintenant, je sais que si elle a fugué, c'était pour se libérer de la pression du royaume, mais elle n'a pas à porter tout ça seule... Ma sœur est l'une des personnes que j'apprécie le plus au monde et sans elle, je serais un triste prince. Je pouvais enfin tout lui dire, et quand bien même je suis le petit frère, je reste quand même un fier hybride léopard des neiges, avec la même agilité féline! Comme un homme, je serais plus violent que le cours du torrent et plus puissant que les ouragans, alors pas touche à la famille. Néanmoins, je sentais qu'elle était inquiète dans ses dires, même si ce n'était pas vraiment l'accueil auquel je m'attendais de sa part.

-Qu’est-ce que tu fais ici Nolan ? Papa et maman sont au courant que tu es là ?


Elle a quand même ronronné pendant nos retrouvailles, mais elle s'inquiétait quand même pour moi, malgré que ça soit elle qui ait fugué. C'est la sœur aînée, c'est logique qu'elle se comporte ainsi, mais il faudrait qu'elle pense à elle de temps en temps, ça serait bien. Retirant ma tête, je me tenais droit, face à elle, lui répondant de manière innocente et d'une logique implacable.

-Bah je prépare ma rentrée, pourquoi? Et non, ils n'en savent rien, ils pensent que je suis parti pour me ressourcer un peu, je leur ai promis de revenir plus tard, j'ai dit que j'avais besoin d'être seul... Et puis, je t'ai entendu ce soir là avec le régent et c'est pas juste de partir comme ça!

Je pris une moue faussement boudeuse afin de la charrier à nouveau, même si au final, moi aussi, je m'inquiétais pour elle, mais je préférais cacher ça dans ma taquinerie, croisant les bras et tournant légèrement la tête.

-Pas juste! Pourquoi tu serais la seule à t'amuser? Et puis, je me suis inquiété aussi, le royaume, on peut supporter ça ensemble, on est une famille, non? En tout cas, papa et maman ne savent rien, soit tranquille.

Je décroisais les bras petit à petit, arrêtant de bouder, j'avais du mal à lui bouder, surtout que je pouvais la comprendre, elle l'a fait pour elle, alors que d'habitude, Miya pensait aux autres... L'excès du royaume est compréhensible, mais elle n'était pas seule, elle ne l'a jamais été et elle ne le sera jamais et quand elle reviendra, tout ira pour le mieux. En attendant, je continuais à la questionner, lâchant un petit rire à la fin

-Ça se passe bien les cours? Je suis sûr que t'es pas du genre à tenir en place, je me trompe? En tout cas, tu vas avoir de la concurrence maintenant!

D'accord, j'avoue, Miya avait un petit train d'avance concernant les bêtises en classe, mais cette fois, je suis sûr que je peux la surpasser. J'aime bien l'embêter en rendant un objet lourd quand elle le fait léviter, ou mieux, lui faire croire que son pouvoir ne marchait plus car elle n'arrivait plus à faire léviter la chose! De bons souvenirs!
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Mar 25 Sep - 22:40
-Bah je prépare ma rentrée, pourquoi? Et non, ils n'en savent rien, ils pensent que je suis parti pour me ressourcer un peu, je leur ai promis de revenir plus tard, j'ai dit que j'avais besoin d'être seul... Et puis, je t'ai entendu ce soir là avec le régent et c'est pas juste de partir comme ça!

Voilà…juste avec cette phrase on voyait bien le lien de parenté entre lui et moi, mon petit frère.  Je détournai légèrement le regard, visiblement je m’étais fait prendre. Prochaine fois je ferai plus attention pour le régent. Il faut dire, je n’ai pas envie que toute ma famille sache où me trouver. Au moins il l’avait joué finaude, ça me rassurait un peu, et je pense que Nolan le voyait dans mes yeux, cet air soulagé. Je portai doucement ma main à ses cheveux pour les lui ébouriffer, ça fausse moue boudeuse ne me trompait pas, je le trouvais drôle

-Pas juste! Pourquoi tu serais la seule à t'amuser? Et puis, je me suis inquiété aussi, le royaume, on peut supporter ça ensemble, on est une famille, non? En tout cas, papa et maman ne savent rien, soit tranquille.

-Nolan…

Ma voix était triste, remplie d’excuses, j’avais rendu mon petit frère triste…Je ne voulais pas l’inquiéter…Nolan ne devrait pas s’inquiéter pour moi…c’était moi la grande sœur après tout !

-Ça se passe bien les cours? Je suis sûr que t'es pas du genre à tenir en place, je me trompe? En tout cas, tu vas avoir de la concurrence maintenant!


-Tu n’est pas encore à mon niveau pour me rattraper petit chat, un sourire en coin ornait mon visage: je savais qu'il détestait ce surnom, avant de disparaître quelques secondes après, mais tu te trompes…je ne peux plus faire réellement ce que je veux parce que sinon papa et maman seront au courant, et s’ils apprennent ça…ça veut dire qu’ils vont venir…et s’ils viennent…

Je laissai ma phrase en suspens. Nolan le savait aussi bien que moi.

-Alors dis-moi notre chère mère est toujours en train de te chercher une compagne, pour devenir reine ou alors elle me cherche un mari parmi les léopards ?

Parce que c’était ce qu’ils faisaient depuis 8 ans maintenant. Je me rappelais encore que depuis mes  10 ans ils cherchaient à toujours m’arranger des fiançailles avec je ne sais-qui, évidemment je ne me privais pas pour tous les faire fuir, et ce avec l’aide de Nolan. Je me rappelais néanmoins de ces tenues royales que mes parents me faisaient enfiler, de ces coiffures qu’ils me forçaient à porter, ce côté « présentable » à vomir, pour cacher ce que j’étais intérieurement. Cela valait de même avec les manières que je devais prendre.  Nolan aussi.

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Mer 26 Sep - 0:25
Je la voyais détourner le regard, et je savais ce que ce comportement signifiait. Elle agissait pareil quand on se faisait prendre en flagrant délit. Apparemment, le fait que je sois là la contrarie un peu car elle voulait peut-être rester seule. Dans son regard, je pouvais aussi voir qu'elle était rassurée que je n'ai rien dit concernant la destination de sa fugue. En même temps, j'avais compris ce qu'elle ressentait, et la forcer à revenir était sans doute la pire des idées. J'avais beau la taquiner, elle avait vu clair dans mon jeu aussi, m'ébouriffant les cheveux. J'ai senti qu'elle était désolé, rien qu'en entendant sa voix.

-Nolan...

Sa voix était triste... et ça me faisait quand même mal de l'entendre ainsi. Je l'avais peut-être trop taquiné ou alors, j'en avais trop dit. C'était pas vraiment digne de moi de rendre ma sœur triste, mais je compte bien changer ça, notamment en la taquinant que je la dépasserais un jour en terme de bêtises, ce à quoi elle me répondit bien vite avec ce petit sourire en coin qu'elle affectionne tant.

-Tu n’est pas encore à mon niveau pour me rattraper petit chat ... mais tu te trompes…je ne peux plus faire réellement ce que je veux parce que sinon papa et maman seront au courant, et s’ils apprennent ça…ça veut dire qu’ils vont venir…et s’ils viennent…

J'avais horreur de ce surnom, je ne suis plus un petit chat! Je suis un beau léopard avec un joli pelage. Elle était juste jalouse de ma crinière et de mes oreilles, c'est tout. Cependant, son sourire reparti vite quand elle évoqua nos parents. J'avais compris où elle voulait en venir, et je voulais l'éviter aussi, car rentrer au royaume en sachant qu'on a fugué, ça serait catastrophique aussi bien pour nous que pour la réputation de notre famille... Par conséquent, il va falloir que je me calme sur les bêtises ou alors, être le plus discret possible afin de ne pas nuire à notre couverture. Le régent a été déjà bien sympathique de ne pas dire à nos parents qu'on s'était enfuit. Je n'allais quand même pas rester là sans rien dire, c'est donc tout naturellement que je sortis mes petites taquineries pour la rassurer.

-Maiiis! Je suis plus un petit chat! Et puis t'en fais pas, tant qu'on abuse pas, ça ira, non? Si ça se trouve, tu dis ça parce que t'as peur que je te dépasse!

Je lui tirai alors la langue quelques instants avant de reprendre mon sérieux de lui sourire. J'aimais bien la provoquer un peu, même si je ne montrais pas forcément mon côté sérieux. Et puis, la faire rire détendrais sans doute l'atmosphère, même si elle aussi dotée du sens de l'humour, ou au moins, de la même envie de taquiner que moi. J'écoutais alors Miya, demander des nouvelles de la famille, à sa façon.

-Alors dis-moi notre chère mère est toujours en train de te chercher une compagne, pour devenir reine ou alors elle me cherche un mari parmi les léopards ?

Si elle savait... c'était encore pire maintenant, les mariages forcés, c'était vraiment pas notre genre à elle et moi, on était jamais d'accord. Pour ma part je crois à l'amour, le vrai, celui qui ne prévient pas. Ils sont encore dans l'ancien temps et ça ne réussira pas toujours. Soupirant, je répondis à ma sœur, afin de lui confirmer ses dires.

-Oh tu sais... ça n'a pas changé ça. Enfin, pour l'instant, elle trie tes prétendants pour voir qui serait capable de te retrouver, mais pour moi... j'ai dû multiplier les rendez-vous, et c'est vraiment pas agréable avec cette tenue, ces galas forcés, tout ça... Je ne veux pas d'un mariage forcé, si je dois épouser quelqu'un, ça sera quelqu'un que j'ai choisi. Sinon rien. Mais ça, maman ne le comprend pas... D'ailleurs, à ce propos, tu dois avoir pas mal de prétendants ici aussi non? Ils sont au courant pour... nos origines? Ou on doit les cacher?

Je la regardais, interrogateur. C'est vrai que l'on peut pas dire facilement qu'on est prince ou princesse, ça implique des responsabilités, bien que notre gestuelle peut nous trahir. Quoiqu'il en soit, il va falloir que j'adapte mon comportement si on ne veut pas se faire repérer. Curieux, je me posais des questions concernant les classes, au cas où si on était dans la même classe et elle moi ou non. Faut dire que je suis assez tête en l'air, j'ai pas forcément pris le temps de me renseigner sur les cours ou les classes du pensionnat, mais je voulais juste retrouver ma grande sœur.

-D'ailleurs Miya, on sera dans la même classe? Elle se situe où? C'est hyper grand ici, et il fait tellement chaud, comment tu fais pour t'y habituer?

J'en peux plus de cette chaleur, la neige me manque déjà, vite, il faut que je me rafraîchisse ou que je me déshabille un peu, sans pour autant être en sous-vêtements mais bon, au moins en T-Shirt. Ce pensionnat avait une température bien trop haute pour moi, j'espère qu'il fera plus froid dans les jours à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Mer 26 Sep - 13:01


-Oh tu sais... ça n'a pas changé ça. Enfin, pour l'instant, elle trie tes prétendants pour voir qui serait capable de te retrouver, mais pour moi... j'ai dû multiplier les rendez-vous, et c'est vraiment pas agréable avec cette tenue, ces galas forcés, tout ça... Je ne veux pas d'un mariage forcé, si je dois épouser quelqu'un, ça sera quelqu'un que j'ai choisi. Sinon rien. Mais ça, maman ne le comprend pas... D'ailleurs, à ce propos, tu dois avoir pas mal de prétendants ici aussi non? Ils sont au courant pour... nos origines? Ou on doit les cacher?


Je ne pus retenir une grimace quand je l’entendis dire ce que notre mère osait faire, ils pourraient toujours courir pour me retrouver ces crétins. Ils n’en avaient qu’après argents et titres. Moi je voulais quelqu’un d’honnête, de sincère, qui m’aimerais pour ce que je suis , pas seulement parce que j’étais une princesse. Or, il se trouvait que mère ne cherchait qu’à me mettre déjà à l’époque avec un léopard des neiges ou un de ses alliés au royaume. L’horreur véritable.

-Mmh non pas de prétendants, les gens de ma classe ne m’intéresse pas spécialement c’est pour ça, et t’est pas obligé de le cacher , mais bon après si tu dis que t’est la royauté ils vont te voir comme une personne relou, sérieux, on attendra de toi que tu sois cadré et que tu ais toujours les meilleures notes. En bref ce sera encore pire qu’à la maison quand on était en période de réception royale. Sans compter qu’après ça remontera aussi aux oreilles des parents. Pour l’instant je ne l’ai dit à personne.

Chose étant mon attitude le montrait quelque fois, quoiqu’on en dise, les choses ‘manière de s’asseoir, de se relever, d’avoir le menton relevé. C’était un ensemble.

-D'ailleurs Miya, on sera dans la même classe? Elle se situe où? C'est hyper grand ici, et il fait tellement chaud, comment tu fais pour t'y habituer?


Ah c’était vrai que j’avais été mis en PLS par la température au début moi aussi à mon arrivée ici, mais le directeur m’avait bien aidé en nous donnant un accessoire pour s’y accommoder les premiers temps.

-Ah ? Moi j’ai ça

Je lui montrai mon poignet, on pouvait voir une montre particulière. Elle semblait activée, le cercle bleu, comme celui d’un sort ressortait. Je la diminuai légèrement, Nolan pouvait dès lors voit une petite chappe blanche autour de chacun de mes membres transparaître, avant que je le remette comme tout à l’heure :

-c’est comme si j’avais sur mon corps de la neige de notre pays, ça rafraîchit ton corps sans pour autant qu’il ne subisse le contrecoup du temps. Quand t’ira dans ta chambre t’en trouvera sûrement une.

Puis j’ajoutai :

-Et non on est pas dans la même classe, toi t’est au premier étage et moi au deuxième. Je te rappelle que je suis plus âgée que toi. Allez viens je vais te montrer un peu notre nouveau territoire.



_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Jeu 27 Sep - 11:28
Il suffit que j'évoque ce que Mère faisait à chaque gala pour qu'elle grimace à nouveau. Elle et moi n'approuvons pas ses méthodes pour nous trouver l'âme sœur, tout était question d'héritage. Ce genre de choses, ça tue l'amour propre et nos rêves, alors que mon seul désir est de trouver une femme que je serais prêt à protéger, qui m'acceptera tel que je suis et qui serait prête à endosser le rôle de princesse, quand bien même cela ne plaît pas à tout le monde. C'est ma vie et je la gère comme je la souhaite. Elle me répondit ensuite, écoutant attentivement ce qu'elle a vécu ici à travers ses dires.

-Mmh non pas de prétendants, les gens de ma classe ne m’intéresse pas spécialement c’est pour ça, et t’es pas obligé de le cacher , mais bon après si tu dis que t’es la royauté ils vont te voir comme une personne relou, sérieux, on attendra de toi que tu sois cadré et que tu ais toujours les meilleures notes. En bref ce sera encore pire qu’à la maison quand on était en période de réception royale. Sans compter qu’après ça remontera aussi aux oreilles des parents. Pour l’instant je ne l’ai dit à personne.

Après réflexion, elle avait raison, c"était fortement déconseillé de parler de ça aux autres, j'avais pas envie qu'ils me voient comme un prince, ou pire encore, que les parents le sache. Et puis comme ça, on pourra parler à des personnes qui nous apprécie pour ce qu'on est, pas pour notre titre. Au final, c'est mieux de ne rien dire. Hochant la tête, je lui répondis.

D'accord. Mieux vaut que je garde le secret aussi, j'ai pas envie que l'on me juge pour mon titre aussi.

En tout cas, Miya est toujours restée la même, elle avait même le droit de refuser des prétendants sans aucune contrainte, la chance! En revanche, si je me trouve quelqu'un, je ne vais pas me gêner de lui dire, mais je ne vais pas tomber amoureux de la première fille venue, non. Pour ça, faudrait qu'elle me plaise et qu'elle soit une personne riche de cœur. Cependant, il était difficile de se défaire d'une éducation aussi facilement, on avait toujours tendance à effectuer les gestes de la noblesse sans s'en rendre compte, mais tant que l'on restait muet à propos de notre royaume, tout irait bien.

Quand j'évoquai le sujet de la chaleur constante au pensionnat et que je me questionnais sur la manière dont elle s'était adaptée à celle-ci, elle me présenta son poignet. Une espèce de montre était présente et en appuyant dessus, je pouvais voir Miya immaculée d'une aura blanche. Mes oreilles s'abaissèrent un peu pour montrer ma méfiance mais j'étais intrigué par cette technologie inconnue. L'aura disparut aussi vite qu'elle était venue et elle m'expliqua alors ce que je venais de découvrir.

-C’est comme si j’avais sur mon corps de la neige de notre pays, ça rafraîchit ton corps sans pour autant qu’il ne subisse le contrecoup du temps. Quand t’ira dans ta chambre t’en trouvera sûrement une... Et non on est pas dans la même classe, toi t’est au premier étage et moi au deuxième. Je te rappelle que je suis plus âgée que toi. Allez viens je vais te montrer un peu notre nouveau territoire.

Cet endroit avait des inventions de ce genre? Ça a l'air trop cool en vrai! Pouvoir profiter de la température du royaume et pouvoir aller n'importe où, c'est énorme! Mes yeux écarquillèrent, impatient de jouer avec mon futur jouet. Ensuite, nous ne serons pas dans la même classe, mais elle me le rappela en appuyant sur le fait que c'était encore elle, la grande sœur, mais je ne bronchai pas. M'invitant ensuite à explorer les lieux, je la suivis, non sans lui poser des questions.

-Elle est trop cool ta montre! Tu pense qu'on se croisera dans les couloirs, et puis, c'est tout vert ici avec des fontaines, c'est beau, alors que chez nous, c'est que de la glace! Dit, il y a encore d'autres lieux comme ça où il fait chaud ou encore des bidules comme ta montre avec des effets géniaux? C'est quoi ton endroit préféré? Et on aura quoi comme cours? Les profs sont bien?

Je posais mes questions à un rythme effréné, une vraie pile électrique qui était curieux de tout découvrir au plus vite. La pauvre, je devais la gonfler avec mes multiples questions, mais je ne pouvais plus m'arrêter. Une fois qu'on avait piqué ma curiosité, je devenais dingue, et puis... j'aime bien taquiner ma grande sœur en lui posant plein de questions à la fois, juste pour l'énerver, mais juste un tout petit peu, c'était mon petit plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Jeu 27 Sep - 13:20

-Elle est trop cool ta montre! Tu pense qu'on se croisera dans les couloirs, et puis, c'est tout vert ici avec des fontaines, c'est beau, alors que chez nous, c'est que de la glace! Dit, il y a encore d'autres lieux comme ça où il fait chaud ou encore des bidules comme ta montre avec des effets géniaux? C'est quoi ton endroit préféré? Et on aura quoi comme cours? Les profs sont bien?

Je ne pouvais m’empêcher de rire légèrement, mon frère était intenable. Souriant en coin je le regardai et déclarai en me saisissant de ces joues pour les rapprocher l’une de l’autre, lui faisant prendre un air de poisson, mais le faisant surtout arrêter de parler :

-Veux-tu bien te taire espèce de petit chaton pipelette ?

Je savais que Nolan pouvait voir l’affection que je lui portais dans mon regard, mon petit frère m’avait manqué. Je lui ébouriffai les cheveux avant de le regarder :

-ça dépendra de nos emplois du temps, il arrive qu’on se croise, mais si ce n’est pas le cas on pourra manger ensemble de temps à autre. De toute façon te connaissant tu vas rapidement te faire des amis ici.

Mon frère était supra sociable. Trop parfois, et c’était dur de la canaliser. Tout mon contraire, j’étais calme, souvent comparée à la glace de mon royaume face à des inconnus. Mais lui ce n’était pas un inconnu c’était mon petit frère adoré. Il en profitait un peu trop quelquefois.

-Ici il fait chaud très souvent et oui tu verras plein de bidules de ce genre si tu rencontres des gens d’espèces différentes. Mon endroit préféré c’est le bâtiment de sport je dirais… mais il y a aussi le hall d’entrée au dortoir.
D’ailleurs le dortoir c’est là-bas
dis-je en montrant l’immense bâtiment en verre, une véritable tour de verre,Les profs que j’ai eu sont plutôt pas mal mais très originaux. Et on a plein de cours différents.

Je commençai par la suite à lui faire découvrir le pensionnat, agitant mes bras dans tous les sens :

-Là c’est le hall donc tu as la biblio, la salle d’info, la salle de colle, le réfectoire.

Elle monta l’étage :

-Ici c’est là où t’aura tes cours, le bureau du psy, tu verras il est sympa le psy, un peu bizarre mais sympa.

A nouveau elle monta les escaliers :

-Ici ce sont mes salles de cours et les salles de clubs aussi, avec l’accès au toit du pensionnat


_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Jeu 27 Sep - 18:06
Un véritable déluge de question était tombé sur ma sœur, de la part de son timbré de frère. J'étais si impatient de découvrir l'endroit qui a attiré Miya ici et m'y retrouver à mon tour. Le pensionnat à l'air immense et l'ambiance promet d'être bonne. J'étais curieux de tout découvrir ici, d'où mes nombreuses questions. Encore et encore, mes lèvres ne cessèrent de bouger, jusqu'à ce que mes joues furent prises par ses mains, rendant mon articulation bien difficile.

-Veux-tu bien te taire espèce de petit chaton pipelette ?

Elle avait beau avoir un regard attendrissant, ma nature taquine et têtue était encore intacte. Je lui répondis alors du mieux que je pus.

-Fe ne fuis fas un fefit fafon fifelette!

Elle arrêta ensuite de me prendre les joues afin de m'ébouriffer les cheveux, tandis que je souriais légèrement.

-Ça dépendra de nos emplois du temps, il arrive qu’on se croise, mais si ce n’est pas le cas on pourra manger ensemble de temps à autre. De toute façon te connaissant tu vas rapidement te faire des amis ici.

C'est vrai que j'étais du genre à me sociabiliser rapidement mais je suis aussi venu là pour elle afin de ne plus la laisser seule dans sa souffrance. Oui, j'aime faire mes bêtises pour taquiner les autres, mais j'en faisais davantage avec ma sœur car elle sait que je rigole bien avec elle, sans pour autant abuser, je pense. C'est ma manière de décompresser de la pression du royaume, et puis, c'est amusant, donc pourquoi s'en priver? En tout cas, je peux me défouler ici, tant que mes bêtises n'étaient pas trop graves et trop visibles. Suite à ça, elle me montra alors les différents bâtiments, commençant ainsi sa visite guidée.

-Ici il fait chaud très souvent et oui tu verras plein de bidules de ce genre si tu rencontres des gens d’espèces différentes. Mon endroit préféré c’est le bâtiment de sport je dirais… mais il y a aussi le hall d’entrée au dortoir.
D’ailleurs le dortoir c’est là-bas, une véritable tour de verre,Les profs que j’ai eu sont plutôt pas mal mais très originaux. Et on a plein de cours différents.


J'hochais la tête, l'écoutant attentivement. Apparemment, il devait y avoir beaucoup d'espèces différentes ici, d'où la création de ces bidules. Elle me montra une tour en verre, désignant nos dortoirs, une architecture très curieuse mais pourquoi pas j'ai envie de dire, après tout, nous sommes dans un endroit à part des autres, tout peut arriver ici. Néanmoins, elle était super belle, il n'y avait rien à dire à ce sujet Ensuite, les profs promettent d'être hauts en couleur et ça me plaît aussi, ça change des cours au royaume ou c'était l'ennui assuré.

La visite continua, elle me montra différentes salles, agitant ses bras dans tout les sens avec enthousiasme, il ne fallait pas la quitter des yeux, sinon je ratais une explication. C'est fou le nombre de salles qu'il y a aussi, je vais me perdre avec tout ça moi! J'ai mémorisé la salle de colle et le réfectoire, les autres salles, je n'irais pas souvent, à voir selon les cours. La bibliothèque aussi serait sympa à visiter quand je serais seul. En revanche, plein de cours différents? J'espère qu'on arrivera à se retrouver parce que sinon, on va me perdre! J'ouvris grand les yeux et je posais ma question à Miya, inquiet.

-Plein de cours? Du genre combien? C'est pire qu'au royaume? Bon, apparemment, ça sera moins barbant donc ça me va!

On monta ensuite à l'étage, là où j'aurais tout mes cours. Il y a aussi le bureau du psy, bien qu'il soit bizarre selon Miya. Il devait avoir une drôle de réputation, pour qu'elle le trouve bizarre, ça donne pas envie d'y aller en vrai... Mais si je me tiens à carreaux, je n'aurais pas à lui rendre visite, donc bon, tant que je ne me fais pas attraper, je ne le verrais pas. Après le premier étage, le second, avec les salles de cours de ma soeur et les clubs, mais j'étais curieux de connaître les différents clubs du pensionnat. Bien évidemment, ma curiosité ne se fit pas attendre.

-C'est quoi les différents clubs? Et tu es dans lequel? On peut y être avec des gens d'autres classes? Et le toit, on y a accès aussi, ou c'est comme dans les films, interdit sauf pour scènes romantiques?

Je riais légèrement. Le cinéma est une chose qui me tient à coeur. J'aime bien regarder des films et lire quelques livres, c'est donc naturel pour moi d'y faire référence. L'heure commençait à tourner et je ne savais pas quand démarrait les cours, donc tant que je le pouvais, je profitais de mes retrouvailles avec elle afin d'explorer les environs. D'ailleurs, d'autres questions me trottaient en tête.

-Au fait, il y a d'autres types de plantes que celles qu'on a vu tout à l'heure? Et puis, les dortoirs doivent être séparés non? En dehors des cours, on peut sortir ou on doit attendre le week-end pour aller ailleurs?

C'est qu'il ne fallait pas que le pensionnat me prive de ma liberté, sinon, j'allais plutôt mal le prendre, ou alors j'aurais cherché un moyen de m'évader. J'ai besoin de courir un peu pour m'entretenir, voir des horizons ou même retourner dans les domaines du royaume de temps en temps. J'avais envie de voir de nouveaux horizons, c'était aussi pour ça que je suis parti à mon tour!
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Jeu 27 Sep - 21:37


-C'est quoi les différents clubs? Et tu es dans lequel? On peut y être avec des gens d'autres classes? Et le toit, on y a accès aussi, ou c'est comme dans les films, interdit sauf pour scènes romantiques?

Mon frère était le pire moulin à parole que le royaume n’ai jamais compté . Mais c’était étrangement un moulin à parole romantique. Il adorait les films d’amour peut-être à cause de moi d’ailleurs… j’avais traumatisé mon jeune frère en lui faisant regarder des films de ce genre visiblement mais ce n’est pas plus mal. Au moins il était sensible comparé aux imbéciles boutonneux avec la sensibilité d’une petite cuillère. J’allais ouvrir la bouche pour lui répondre quand il commença à dire :


-Au fait, il y a d'autres types de plantes que celles qu'on a vu tout à l'heure? Et puis, les dortoirs doivent être séparés non? En dehors des cours, on peut sortir ou on doit attendre le week-end pour aller ailleurs?


J’avais envie de l’étrangler, mes oreilles se plaquaient contre mes oreilles, ma queue bougeait rapidement signe de mon agacement grandissant, allait-il se taire un jour ? Cela n’en avait pas l’air. Je soupirais, et bras croisés, je résistai à l’idée de passer mes doigts fins autour de son cou. A la place je sortis de ma poche une sucette que je lui enfournai dans la bouche. Bon il risquait de s’étouffer, mais au moins il la mettrait en veilleuse pour quelques secondes.

-Maintenant me laissera-tu en placer une ?


J’ajoutai par la suite, attendant d’être certaine qu’il se la mette en veilleuse :

-Alors… qu’est-ce que tu m’as demandé déjà… ? Je soupirai lassée par toutes ces questions, le pire était que Nolan ne se rendait même pas compte à quel point il allait dans tous les sens, un flot de parole continue sortait toujours de sa bouche, de quoi donner mal à la tête à ceux qui n’y était pas habitué, Ah oui… les clubs principaux : club de sports, d’arts, de théâtre, de danse aussi, de musique, du conseil des élèves, de jardinage, de combats, de lecture, d’informatiques, enfin tu en as pour tous les goûts. Moi pour l’instant je ne me suis pas encore décidée, je passe de temps à autre voir ce qu’il peut y avoir, ceux qui s’en occupe et je le ferais peut-être au prochain trimestre.
Le toit n’est pas interdit mais des fois les surveillants abusent de leurs pouvoirs pour le privatiser et décider de s’organiser un petit temps pause.

A force de parler tu en avais mal à la mâchoire, je pris doucement une inspiration et repris :

-Les dortoirs sont mixtes, et ton étage dépend de ton année alors quand tu te trouveras une copine tu pourras aller la voir aussi souvent que tu le veux.

Quant aux sorties, tu peux sortir tant que tu n’as pas cours. Sauf le soir, il y a un règlement qui empêche la sortie le soir. Pour les plantes ouai il y en a des centaines, on a même une serre entière réservée à des fleurs, t’imagine un peu ? Bon faut être autorisé à y aller par le jardinier mais généralement c’est un vieil homme gentil donc tu sais qu’il dira rarement non. Sauf aux herbivores, ils lui boufferaient ses plantes aussi rapidement que toi tu avales un steak de cheval


Je ne pus m’empêcher de lâcher un petit ricanement, mais bon Nolan était pas seul, on était des ventres sur patte à table dans cette famille. L’avantage de devoir se comporter comme des royaux, c’est qu’on ne pouvait pas se jeter sur la nourriture et la déchirer avec nos crocs, mettant ainsi du sang sur tout le carrelage, enfin avantage… Ah que voulez-vous j’aimais bien taquiner mon petit frère. C’était à celui qui rendrait le plus chèvre l’autre. Tiens ça me donnait envie de manger de la chèvre cette comparaison. J’espère que le repas de ce soir sera saignant, j’ai une de ses envies de viande rouge maintenant !

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Ven 28 Sep - 17:41
Encore une fois, je parlais sans m'arrêter, mais en même temps, si j'arrête de parler je meurs en fait, il faut toujours que je fasse quelque chose, parler ou bouger, mais j'avais beaucoup de mal à rester immobile ou inactif. Que voulez-vous, je suis comme ça, une véritable pile électrique alimentée par le désir de vivre. Et puis, la vie, c'est aussi ça, de profiter de chaque instant, connaître le maximum de choses, la vie est trop courte pour l'ignorance. Je sentais en tout cas que Miya était agacée, ses oreilles s'étaient plaquées, et sa queue virevoltait autour d'elle. Peut-être que je devrais me taire, à peine retrouvée, je commençais déjà à l'énerver, c'était drôle, mais ça serait dommage de ternir ce moment. Elle sortit alors une sucette qu'elle me mis immédiatement en bouche afin de m'empêcher de parler davantage. Quelle rabat-joie quand même!

-Maintenant me laissera-tu en placer une ?

J'hochais la tête afin de répondre par l'affirmative, savourant ma sucette pendant qu'elle s'exprimait à son tour.

-Alors… qu’est-ce que tu m’as demandé déjà… ? Ah oui… les clubs principaux : club de sports, d’arts, de théâtre, de danse aussi, de musique, du conseil des élèves, de jardinage, de combats, de lecture, d’informatiques, enfin tu en as pour tous les goûts. Moi pour l’instant je ne me suis pas encore décidée, je passe de temps à autre voir ce qu’il peut y avoir, ceux qui s’en occupe et je le ferais peut-être au prochain trimestre.
Le toit n’est pas interdit mais des fois les surveillants abusent de leurs pouvoirs pour le privatiser et décider de s’organiser un petit temps pause.


Je continuais à savourer ma sucette à la fraise en tournant rapidement ma langue. Il faut dire que je lui avais posé tant de questions, elle n'avait clairement pas la même habitude que moi en ce qui concerne la parlotte. En tout cas, il y a énormément de clubs ici, c'est à s'y perdre! Je rejoindrais bien le club de sport, de combats ou de lecture, mais je suis sûr qu'il y en a plein d'intéressant encore. Et pourquoi pas tous les rejoindre? Oh, ça serait un coup à faire mais à éviter, je risque d'être débordé sinon. Elle continua en enchaînant sur les dortoirs du pensionnat. J'écoutais attentivement, toujours en train de déguster ma sucrerie.

-Les dortoirs sont mixtes, et ton étage dépend de ton année alors quand tu te trouveras une copine tu pourras aller la voir aussi souvent que tu le veux.
Quant aux sorties, tu peux sortir tant que tu n’as pas cours. Sauf le soir, il y a un règlement qui empêche la sortie le soir. Pour les plantes ouai il y en a des centaines, on a même une serre entière réservée à des fleurs, t’imagine un peu ? Bon faut être autorisé à y aller par le jardinier mais généralement c’est un vieil homme gentil donc tu sais qu’il dira rarement non. Sauf aux herbivores, ils lui boufferaient ses plantes aussi rapidement que toi tu avales un steak de cheval


Hey, c'est sympa en vrai comme plan! Même si je n'ai pas encore de copines, ça peut être sympa pour au moins voir ma sœur quand elle sera disponible. De toute façon, si jamais je tombe amoureux d'une fille, je choisirai si oui ou non, je veux être avec elle, et ça c'est beau. Ensuite, le grand soulagement fut le fait que l'on pouvait sortir en dehors des heures de cours. Un grand sourire apparut sur mon visage, montrant mon enthousiasme face à cette nouvelle liberté. Pour finir, il y avait un jardin que je pouvais visiter si je demandais une autorisation, c'est parfait tout ça! Et puis, je suis un pur carnivore, même si quelques fruits ne me font pas tant de mal que ça. D'ailleurs, rien que le fait qu'elle parle de steak de cheval me mis l'eau à la bouche. C'est simple, on a beau être des léopards des neiges, on a un appétit de lion, sauf qu'on sait manger proprement, dans notre royaume, c'était l'une de nos obligations de bien se tenir et de savoir utiliser les bons couverts afin de se délecter de mets de manière noble. Rigolant avec ma sœur, je lui répondis, retirant ma sucette

-Oh ça va, c'est très bon le cheval d'ailleurs! Pour ça que je galope partout! Mais du bœuf ou du porc, c'est tellement bon aussi! Et puis, niveau petite-amie, je vais pas dormir tout de suite dans sa chambre voyons! Il y a les présentations et puis le dîner en tête à tête. En dehors de notre titre, il y a un certain protocole à respecter. J'ai hâte de sortir et de voir toutes ces plantes, ça m'a l'air génial! D'ailleurs, quand est-ce qu'on mange? On y mange bien? Je sais que ça ne va pas être la nourriture comme chez nos parents mais quand même, il y a un minimum.

Je regardais Miya dans les yeux, curieux comme jamais. Quel genre de nourriture pourrait servir un pensionnat accueillant des hybrides et des humains, ça peut être très intéressant de le savoir. Je remis ma friandise en bouche quelques instants avant de la ressortir quelques instants plus tard.

-Les repas aussi se font en fonction des classes ou on peut venir manger tous ensemble? En tout cas, vivement demain pour la rentrée, ça promet d'être bien tout ça! Et puis, faut que je sois à la hauteur de ta réputation.

Je souriais en coin, lui faisant comprendre que ce n'était pas la réputation d'un élève assidu que je sous-entendais. Je comptais l'égaler en bêtise voire la surpasser, sans pour autant me faire chopper, mon pouvoir permettant de contrôler le poids des objets sera très marrant à utiliser en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Mar 2 Oct - 20:22

-Oh ça va, c'est très bon le cheval d'ailleurs! Pour ça que je galope partout! Mais du bœuf ou du porc, c'est tellement bon aussi! Et puis, niveau petite-amie, je vais pas dormir tout de suite dans sa chambre voyons! Il y a les présentations et puis le dîner en tête à tête. En dehors de notre titre, il y a un certain protocole à respecter. J'ai hâte de sortir et de voir toutes ces plantes, ça m'a l'air génial! D'ailleurs, quand est-ce qu'on mange? On y mange bien? Je sais que ça ne va pas être la nourriture comme chez nos parents mais quand même, il y a un minimum.

TA GUEULE NOLAN ! fut la phrase qui manqua d’échapper de ma bouche. Ce n’était pas méchant, peut-être un peu violent. Mais vous savez il y a ce moment où la personne en face de vous vous parle d’un truc inintéressant en continue, non stop, tout le temps, alors même que vous lui faisiez la remarque, qu’il continue encore et encore et encore, alors que vous lui faîtes sentir que vous allez potentiellement péter un plomb. Hé bah c’était dur, heureusement que j’étais noble, j’avais appris à prendre sur moi et à retenir ce genre de choses.

-Les repas aussi se font en fonction des classes ou on peut venir manger tous ensemble? En tout cas, vivement demain pour la rentrée, ça promet d'être bien tout ça! Et puis, faut que je sois à la hauteur de ta réputation.


Le regardant parler sans discontinuer je soupirai :

-Remets ta sucette dans ta bouche

Je repris une inspiration et déclara :

-Hé bah le repas va commencer dans une heure, on y mange très bien, c’est adapter au régime alimentaire de chaque espèces donc c’est très varié, en même temps le pensionnat a beaucoup d’argents à investir pour ça. Et puis ça évite qu’on bouffe d’autres hybrides, et qu’eux bouffent les plantes, paraît que c’est déjà arrivé tu sais ?


Alors oui ce n’est pas la vie de château mais bon on s’y fait, c’est simple et on a pas faim après, de quoi se plaindre ?

Je commençai à marcher en direction de la cafétaria pour lui faire signe de se la mettre en veilleuse et de se dépêcher, on nous avait toujours appris à être ponctuel, et puis c’était toujours un attroupement au début , donc il fallait être en avance.

-On pourra manger ensemble mais comme je te l’ai dit c’est le premier jour alors c’est pour ça, je pense qu’après tu voudras manger avec tes potes. Ça dépendra de nos emplois du temps surtout. Je veux dire…on a pas les mêmes horaires.



_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Jeu 4 Oct - 20:02
Mon débit de parole ne descendait plus depuis que j'avais retiré la sucette de ma bouche. En même temps, parler est l'une de mes choses favorites, mais je sais aussi être à l'écoute, ce n'est pas parce que je parle sans cesses que je ne sais pas prêter une oreille attentive aux autres. J'ai plusieurs facettes, mais je ne montre que les plus agréables aux autres. Peut-être que je devrais me calmer concernant la tchatche, mais c'est plus fort que moi, ça fait si longtemps que je ne l'avais plus vu, et j'ai encore tant de questions concernant cet endroit. Une fois que j'avais fini de parler, alors qu'elle m'avait regardé en continu pendant toute la durée de mon speech, elle me demanda de remettre ma sucette dans ma bouche, probablement pour me dire de me taire. Miya soupira ensuite puis repris la parole.

-Hé bah le repas va commencer dans une heure, on y mange très bien, c’est adapté au régime alimentaire de chaque espèces donc c’est très varié, en même temps le pensionnat a beaucoup d’argents à investir pour ça. Et puis ça évite qu’on bouffe d’autres hybrides, et qu’eux bouffent les plantes, paraît que c’est déjà arrivé tu sais ?

J'haussais les sourcils d'étonnement. C'est vrai qu'il y avait d'autres hybrides ici, mais de là à ce que la chaîne alimentaire reprenne ses droits ici, en société, c'est assez inattendu. Les gens ne savent-ils pas se tenir? Je veux dire, certes, on est des nobles, mais quand même, dévorer les gens qui nous entoure, c'est insensé. Que des hybrides herbivores mangent des plantes, je peux le comprendre, même si ce n'est pas autorisé, mais quand même, des hybrides qui en mangent d'autres... j'ai du mal, on était presque constitué de la même manière après tout. Passons ce détail et reprenons notre conversation. Je retirais ma sucrerie quelques instants, le temps de répondre à ses dires avant de la remettre gentiment en bouche.

-Ah ouais? Pas facile de se contrôler je présume, heureusement, on est pas comme ça. Je devrais peut-être me méfier si quelqu'un me dit que je suis beau à croquer.

Je rigolais légèrement suite à ma petite blague avant de suivre ma sœur en direction de la cafétéria. Le dîner était certes dans une heure, mais il faut toujours être ponctuel, quitte à arriver à l'avance. Et puis, vu que c'est une cantine, on risquait d'avoir les meilleurs morceaux si on était servi en premier. J'en salive déjà, mais je devais rapidement me calmer, au risque d'être déçu. J'espère au moins que la viande sera saignante ou à point, j'adore cette cuisson. A force de lécher ma sucette, il ne restait plus que la tige qui tenait la sucrerie, par conséquent, je le jetais dans la poubelle la plus proche avant de hâter le pas, comme Miya me l'avait indiqué. A première vue, nous n'étions pas seuls, car quelques personnes aussi étaient arrivées en avance. Je sentais des hybrides et des humains. Il y avait des espèces en tout genre, des panthères, des éléphants, même des léopards des neiges! Ah non, ça, c'était mon odeur. Quoiqu'il en soit, vu qu'on était les premiers, on sera aux premières loges pour découvrir le menu. Pendant cette attente, ma sœur me parla à nouveau, d'un ton neutre.

-On pourra manger ensemble mais comme je te l’ai dit c’est le premier jour alors c’est pour ça, je pense qu’après tu voudras manger avec tes potes. Ça dépendra de nos emplois du temps surtout. Je veux dire…on a pas les mêmes horaires.

J'hochais la tête en guise de compréhension avant d'en rajouter.

-Je suis aussi là pour qu'on se sert les coudes. J'ai pas envie que tu te retrouves à nouveau seule avec tes ennuis. On est une famille après tout.

Je souriais à Miya avant de rentrer à l'intérieur de la cafétéria afin de découvrir les lieux. Tout était beau et bien présenté, il y avait plusieurs files en fonction de nos espèces. Hybrides carnivores, herbivores et omnivore, réservée aux hybrides pouvant manger de tout et les humains. Techniquement, on peut manger dans toutes les files sans problème, mais pour cette fois, la file omnivore sera le choix de ce soir. Au menu, une salade de tomates en guise d'entrée, une viande bien saignante avec des patates ou des légumes au choix et en dessert, une tarte à la fraise. Pour une cantine, c'était vraiment pas si mal, enfin, reste à voir si c'était bon. Je restais avec Miya le temps de recevoir la nourriture, disant bonsoir à tout le monde avec une certaine politesse et l'imitant afin de ne pas faire de faux pas. Une fois notre repas sur un plateau, nous nous installâmes à une table libre afin de nous nourrir. Regardant l'entrée, je m'exprimais à nouveau.

-Ça n'a pas l'air mauvais. C'est pas aussi terrible que ça les cantines en vrai. Si tout les repas sont comme ça, je devrais facilement m'adapter. Bon appétit du coup, sœurette!

Je goûtais alors une tomate qui semblait curieusement assaisonnée. Il y avait un truc en trop ou un truc qui manquait, mais c'était pas la même chose qu'au royaume mais c'était mangeable quand même. J'avais fait une légère grimace, montrant que ça ne me plaisait pas autant que chez nous. Mais comment a-t-elle fait pour s'y habituer? Curieux, je lui posais la question.

-C'est pas aussi bon qu'au royaume, mais ça va... T'as réussi à t’accommoder avec la nourriture d'ici? Ça vient à la longue, non?

Bon d'accord, notre cuisinier était un grand chef avec une certaine réputation, mais quand même, il y avait quand même une sacrée différence. Je ne suis pas difficile, je m'y ferais, de toute façon, au bout d'un moment, je n'y penserais même plus. Espérons que le steak soit meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Dim 7 Oct - 12:23

Je laissais mon frère choisir la file dans laquelle nous prendrions notre repas cette fois. J’avais souvent tendance à aller dans la file des carnivores, j’adorais la viande saignante, mais de temps à autre un repas équilibré dans la file des omnivores n’était pas si mal non plus. Le long des murs et sur l’affichage en face se retrouvait les différents menus en fonction des files. Aujourd’hui ça avait l’air plutôt bon. Des tomates et de la verdure se trouvait comme entrée, de la viande, dont la cuisson était au choix-moi je la prenais toujours crue avec une sauce relevée pour réveiller les papilles accompagnée de féculent se trouvait en plat. Il y avait des baies sucrées en dessert et c’était tant mieux parce que j’adorais les baies.

Nolan fut servi le premier alors il m’attendit, ce ne fut pas difficile de trouver une table, nous étions dans les premiers, c’était l’avantage. Et en plus on pouvait avoir de grosses portions du coup. C’était un réel plaisir. Le bruit des couverts et du verre s’entrechoquant retentissait au fur et à mesure de notre marche jusqu’à la table.

-Ça n'a pas l'air mauvais. C'est pas aussi terrible que ça les cantines en vrai. Si tout les repas sont comme ça, je devrais facilement m'adapter. Bon appétit du coup, sœurette!


-Bon app’ fut ma seule réponse avant de commencer à manger ce qu’il y avait dans mon assiette, je ne touchais pas à la tomate. Je n’aimais pas trop la tomate et mon estomac non plus d’ailleurs. Je préféra manger un peu de verdure pour nettoyer mon estomac, puis, j’attaqua mon plat. La viande était très bien cuite et l’accompagnement était agréable. Moi j’étais une sportive alors j’avais besoin de féculent pour que mes muscles soient prêts à chauffer dès le besoin.

Visiblement Nolan n’appréciait pas lui, il était encore trop habituée à notre « filet de mouton surplombé par une sauce au fruit rouge » que nous servait notre chef cuisinier en repas une fois par semaine. Délicieux filet s’il en était. C’était sûr qu’à côté ce n’était pas le même genre de cuisine, c’était plus…rustique dirons-nous, mais ça ne me gênait plus, j’avais l’habitude.

-C'est pas aussi bon qu'au royaume, mais ça va... T'as réussi à t’accommoder avec la nourriture d'ici? Ça vient à la longue, non?

La seule réponse qui me viens à l’esprit fut la plus honnête, quand bien même je savais que Nolan ne l’apprécierait pas :

-Bof , j’ai oublié le goût de ce que nous préparer notre chef cuisinier , alors j’ai finis par m’accommodera au goût.

Chose étant il était vrai que j’avais rechigné à manger ce genre de choses au début maintenant qu’il en parlait. Et puis au moins ici tu n’avais que deux couverts pas dix, un pour tout le repas, pas un pour l’entrée, un pour le plat, un pour l’entremet, un pour le dessert etc... Moi j'étais calme, tranquille et je dégageais toujours cette aura qui me valait "reine des glaces" en surnom. Nolan à côté lui aurai pu être comparé à une pile électrique ou à un soleil brûlant.



_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Mer 10 Oct - 3:11
Bon sang, que les plats du royaume étaient bons par rapport à ici. La première chose que je ferais en revenant sera de m'excuser auprès du chef de lui avoir dit un jour que sa cuisine était mauvaise. Finalement, la vie de château nous embellit bien des choses, la nourriture en premier. Ça manquait clairement de finesse, mais cela ne me dégoûtait pas pour autant, disons que la cuisine ici est plus ... rudimentaire. Je commençais alors à manger le steak qui rattrapait bien la salade mangée quelques instants plus tôt. La cuisson était exactement celle que j'avais demandé, me disant que finalement, je me servirais à la file réservée aux carnivores. L'accompagnement était plutôt agréable, ça se mariait bien avec la viande, je n'étais finalement pas si déçu que ça. Ma sœur, elle semblait plus habituée, surtout qu'elle n'avait pas touché à la tomate, connaissant sans doute déjà le goût.

-Bof , j’ai oublié le goût de ce que nous préparait notre chef cuisinier , alors j’ai finis par m’accommoder au goût.

Je m'en doutais, après avoir mangé ce type de repas pendant un certain temps, on s'y habituais. Je devrais donc y arriver aussi, sans aucun problème, même si j'étais un peu plus difficile qu'elle, il faut l'avouer. J'hochais la tête, finissant mon steak et l'avalant.

-Dommage, remarque, il n'a pas vraiment changé de recettes depuis ton départ, son filet de mouton est toujours aussi exquis, mais maintenant, quand il fait du bœuf, il le marine dans une autre mixture secrète, c'est le seul changement.

Je m'apprêtais à changer de fourchette afin de prendre celle qui convenait aux desserts mais ma main n'attrapa que du vide. Tournant la tête, j'avais oublié qu'on était plus à la maison, et que, par conséquent, on devait manger notre part de tarte à la fraise avec la cuillère fournie. Je regardais l'ustensile quelques instants me grattant la tête.

-Va falloir que je prenne l'habitude de manger avec une seule cuillère. Ce n'est même pas une cuillère à dessert, mais une cuillère à café.

Oui, à force de vivre au royaume, on avait appris à différencier la cuillère à soupe de la cuillère à café, mais aussi de la cuillère à dessert et de la cuillère à glace. Les gens n'étant pas issus de la noblesse ou de famille très riches ne pouvaient pas forcément comprendre, mais pour nous, c'était une véritable tradition à ne pas rompre, au risque d'être extrêmement mal vu. Même en mangeant, on devait réfléchir, ça en devenait lassant. Me laissant aller, maintenant que les disputes n'étaient plus possibles, je commençais donc à manger mon met. Peu importe avec quoi je mangeais ma part, elle était délicieuse, les fruits étaient juteux et sucrés, et la crème pâtissière très correcte. Finissant ma bouchée, je repris la parole.

-Rien à dire, la tarte est super bonne! On en mange pas souvent de la ... fraise, je crois. On en a pas souvent au royaume et elles sont pas aussi bonnes. Tu crois qu'on peut en demander dans nos chambres

Forcément, le domaine où on était né était recouvert par la glace, ce qui empêchait des fruits comme les fraises et d'autres fruits ayant besoin de chaleur pour pousser. Pas étonnant que je ne connaisse pas certains fruits, mais la fraise avait définitivement une bonne odeur et un bon goût. Je souriais en coin à la dernière proposition car je me doutais bien que le pensionnat n'allait pas nous servir des fraises durant la soirée. En revanche, si on allait se balader la nuit dans la réserve, ça pourrait devenir très intéressant. Rien que d'y penser, j'en salive déjà. Allez sœurette, soit cool, dit moi que tu as pensé à la même chose que moi....
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Ven 12 Oct - 12:28
-Dommage, remarque, il n'a pas vraiment changé de recettes depuis ton départ, son filet de mouton est toujours aussi exquis, mais maintenant, quand il fait du bœuf, il le marine dans une autre mixture secrète, c'est le seul changement.


-Mmh ouai, ok, j’y goûterai peut-être un de ces quatre… réponds-tu distraitement en mangeant ton dessert.

Tu t’en foutais un peu du cuisinier et sa mixture secrète, de toute façon contrairement à Nolan tu ne remettrai plus les pieds dans ce royaume, donc ce que le cuisinier pouvait préparer t’en avais strictement rien à foutre. Après Nolan lui rentrerai peut-être pendant les vacances donc bon si ça lui faisait plaisir de s’extasier sur la nourriture quatre étoiles servies au château tant mieux pour lui t’avais envie de dire.

-Va falloir que je prenne l'habitude de manger avec une seule cuillère. Ce n'est même pas une cuillère à dessert, mais une cuillère à café.


-Ouai ici on est moins coincé dans les obligations

L’étiquette royale ? Pff ça existait pas, de toute façon qu’est-ce que tu voulais qu’ils se compliquent la vie à faire la vaisselle en rajoutant une dizaine de couverts de plus chaque fois. Les nobles et les princes étaient tous des gens normaux ici, et c’était bien pour ça que tu étais venue ici d’ailleurs. Tu manges tranquillement une autre cuillère de ton dessert. Elle était délicieuse et ça faisait du bien, c’était frais. Ça aurait été mieux dans le calme mais évidemment comme il y avait ton petit frère…


-Rien à dire, la tarte est super bonne! On en mange pas souvent de la ... fraise, je crois. On en a pas souvent au royaume et elles sont pas aussi bonnes. Tu crois qu'on peut en demander dans nos chambres

Tu réalises que c’est sans doute la première fois qu’il mange des fraises lui ici, alors tu réalises que tu avais l’impression de toujours avoir su le goût que ça avait à force d’en manger une fois par semaine de cette tarte. Les fraises c’était les fruits de saison, et ici, les fruits de saisons c’était important, non seulement ça coutait moins cher mais en plus ça évitait la pollution. Moins de risques pour les animaux et les plantes qui voulaient y goûter. Chose étant, il était vrai que tu t’étais extasiée devant la texture et le sucré, le parfum même que dégageait les fraises la première fois que tu y as goûté.

-Non. Et dans les chambres on a pas de sonnettes pour appeler les domestiques ou le cuisinier donc laisse tomber. C’est mort pour le repas dans les chambres.

Tu soupirais doucement en ajoutant :

-Néanmoins rien ne t’empêche de venir ici et d’en emporter dans ta chambre une fois que la cantine aura terminé de servir.

Autant dire que tu lui conseillais d’aller voler des tartes aux fraises, en essayant de pas se faire prendre. C’était fou le bon exemple que tu pouvais donner à ton petit frère des fois, tes parents t’avaient souvent fait la remarque jadis.

_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Drake
Élève de Classe 1-C
avatar
Terra : 4426
Dim 14 Oct - 17:11
--Mmh ouai, ok, j’y goûterai peut-être un de ces quatre…

Elle disait ça, mais je savais que ça ne serait pas pour tout de suite. D'abord, il fallait qu'elle termine sa scolarité avant de revenir au royaume, et c'est loin d'être une chose aisée. Est-ce qu'elle remettra les pieds au royaume un jour au moins? Est-ce que je reverrais ma sœur après ma scolarité? Parce que si je devais la reperdre après être passé au pensionnat, je risquais de lui en vouloir de nous abandonner une fois de plus, déjà que je suis venu ici pour la retrouver. C'est sa vie, mais quand même ... elle pouvait au moins penser aux autres, elle pouvait au moins penser à moi... Enfin bref, pour l'instant, je venais de la retrouver donc je n'allais quand même pas penser au pire. Pour en revenir au dessert, Miya avait pris l'habitude avec sa cuillère, alors que moi, je cherchais l'ustensile le plus adapté. Décidément, notre éducation royale avait vraiment pris le dessus sur celle des autres, mais c'est une chose marrante à observer.

Ma sœur nous confirma que oui, ici, on nous coinçait pas avec les obligations royales, on était bercés dans une éducation plus ouverte, plus libre, on respirait, tellement il y avait de liberté. Peut-être même trop d'ailleurs. J'avais envie de voir jusqu'où cette liberté pouvait être poussée. Est-ce qu'on pouvait manger dans les chambres? J'avais envie d'y croire, mais Miya enterra mes espoirs en quelques phrases.

-Non. Et dans les chambres on a pas de sonnettes pour appeler les domestiques ou le cuisinier donc laisse tomber. C’est mort pour le repas dans les chambres.

Elle soupira doucement avant d'en dire davantage

-Néanmoins rien ne t’empêche de venir ici et d’en emporter dans ta chambre une fois que la cantine aura terminé de servir.

Je reconnaissais bien ma sœur, ma partenaire de bêtises. Un immense sourire narquois s'afficha sur mon visage. Elle venait de réveiller le démon qui était en moi, et ce n'était pas une bonne chose pour les autres, mais une excellente chose pour elle. Ce sourire, elle le connaissait bien, peut-être même beaucoup trop. On avait pas besoin d'en dire davantage sur nos plans, Miya savait où je voulais en venir. D'une voix joyeuse, je lui répondis, toujours avec le sourire.

-On se fait ça quand? Comme au bon vieux temps, hein? T'as pas perdu en discrétion j'espère.

Pas besoin d'en dire plus, ce soir, on aura du rab de tarte à la fraise dans nos chambres, pour notre plus grand plaisir! Est-ce qu'elle savait encore faire du vol comme on le faisait en étant petit? Autant je pouvais faire beaucoup de bruits quand il s'agissait de parler, autant quand je devais me faire discret, on m'entendait plus. Ce soir, ça va être un très bon soir pour nos estomacs, j'en salivais d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Miya Drake
Élève de la classe 2-B
avatar
Terra : 9214
Mer 17 Oct - 16:42
Tu savais tout de suite que ce que tu avais dit à Nolan avait fait mouche. Pas besoin de détailler plus. Le jeune garçon était comme toi. Il aimait faire des bêtises, était gourmand, et comme toi vous êtiez de parfaits voleurs. Vous n’étiez pas des prédateurs de nuit pour rien. Vous aviez évolué ensemble. Nolan était d’une discrétion à toute épreuve, toi tu savais te montrer très adroite et rapide avec tes mains. Une vraie voleuse, personne ne t’avait jamais soupçonnée au château quand des objets disparaissaient, à l’inverse c’était même souvent Nolan qui l’était car ce que voulait la sœur le frère le voulait souvent aussi.

-On se fait ça quand ? Comme au bon vieux temps, hein ? T'as pas perdu en discrétion j'espère.

Tu le regardes, et sourit en coin, tu voulais tout simplement prouver à ton frère que tu n’avais perdu en rien de ta prestance. Tu cherchais une cible du regard :

-Je vais remplir notre pichet d’eau

Tu te lèves tranquillement et te dirige vers le réservoir d’eau pour aller te remplir les poches, sur le passage, Nolan peut t’observer voler des chouchous, des bijoux, des clefs ; tout ce qui étaient autour de toi et à ta proximité tombait dans tes pattes.
Peu importait en réalité car tu allais utiliser ton pouvoir pour le leur rendre quelques secondes plus tard. Tu remplis tranquillement le pichet et par la suite tu passes dans une autre allée en silence, avec ta queue tu prends des cartes, que tu mets dans ta poche arrière, pouf tu saisis de ta main de libre un portemonnaie qui dépassait de la poche, oh un joli téléphone.
Une vraie chippie, tranquillement tu déposes tes trophées devant Nolan, une dizaine de bric à brac sous ses yeux ainsi qu’un pichet rempli à babord sur la table.

-Cela répond à ta question mon cher frère ?

Par la suite tu rends les objets à chacun des propriétaires, en espérant ne pas t’être trompée de cibles. Bof de toute façon ils se débrouilleront bien. Tu regardes ton jeune frère en lui proposant ce soir comme moment pour votre cambriolage.


_________________
Nous allons voir si nous sommes félin pour l'autre :3
♥️ Ma fiche de lien
♠️Ma prez"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: