Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La jeunesse est une prison
Liliana Chaseleigh
Élève de la classe 1-B
Liliana Chaseleigh
Féminin
Terra : 1250
Emploi/club* : Club de Danse
Sam 13 Avr - 23:21
Liliana Chaseleigh


We are who we are

Surnom : Lili | Âge : 16 ans physiquement, 165 ans Réellement | Date & lieu de naissance : 1er Décembre 165 ans plus tôt dans un petit village Norvégien | Nationalité : Norvégienne | Race : Vampire | Statut : Noble | Métier/étude : Lycéenne | Classe souhaitée : 1-B | Avatar : Krul Owari No Seraph |


Physique Si son physique juvénile pourrait sembler trompeur... long cheveux rose, visage enfantin, planche à pain... quelques détails ne trompent pas. Ses oreilles en pointe, ses yeux rouge sang aux iris en amande et ses longues canines supérieure laissent peu de doutes quant à sa nature vampirique. Du haut de son mètre cinquante tout juste dépassé, Liliana gardera souvent un air détaché. Toujours vêtue de robes dans les tons sombres pour ne pas dire toujours noire. Une partie des cheveux détaché surplombé par deux couettes. Et de longues bottes lui arrivant au dessus des genoux et ayant des talons de quelques centimètres pour la grandir un peu.
Malgré la jeunesse apparente de son corps elle semble chercher une certaine élégance adulte.


Caractère Sadique, volontaire, manipulatrice, déterminée, possessive, protectrice, hautaine, affective, désinhibée.. au détail près qu'elle déteste qu'on lui parle comme à une enfant.



Everyone had a particularity
Parmi les 4 particularités vampirique de Liliana, la plus développée sera sa force qui lui permettrait avec un nombre limité d'utilisation, à savoir trois fois par bras au risque de se voir infliger des blessures musculaire, de produire des ondes de choc à porté limité, environ deux mètres, à l'aide de la puissance de ses mouvements et de la pression exercé sur l'air au bout de ses mains.


Once upon a time
[L'histoire comporte des passages violent qui méritent qu'on les signalent. Âme sensible passez votre chemin]

Il y a une cinquantaine d'années j'aurais probablement rit au nez de celui qui m'aurait dit que je relaterais un jour mon histoire à l'écrit, et pourtant m'y voici. Cent quarante neuf ans après que ma paisible vie Humaine ai prit fin je me décide à retranscrire sur papier qui je suis afin de ne pas oublier d'où je viens durant les siècles à venir.

Je me nomme Liliana Chaseleigh, née en Norvège au sein d'une famille encore noble malgré la loi de 1821 qui devait théoriquement faire disparaître la noblesse de ce pays. Pourtant bien des familles conservèrent leurs titre et au moins une partie de leurs importance, dont la mienne.
Ma ville natale est Førde, dans le fylker de Sogn og Fjordane, lui même dans la Landsdel Vestlandet. À l'époque la ville était déjà importante mais bien moins que maintenant, et le gros de son charme doit dire merci au Fjord Sognefjorden. En effet, la ville est collé à celui ci, ceci étant, rien de surprenant étant donné que le Sognefjorden est en plein milieu du pays de Sogn.
Ma langue natale est le Nynorsk. Si je le précise c'est simplement parce qu'il existe deux langues en Norvège, et aux dernières nouvelle c'est encore le cas de nos jours. Il y a donc le Nynorsk et le Bokmål. Ces deux langues sont principalement écrite.. mais bref.

Une vie presque normale de petite fille bichonnée dans une famille pour le moins aisée et qui ne manque de rien. J'étais blonde à l'époque.. le choc que mon corps a subit suite à la métamorphose avait blanchie mes cheveux, et dans un moment de dédain total je me les suit teint en rose.. et finalement j'ai gardé comme ça.
Je fréquentais une école à la hauteur de mon rang dans la société, preuve encore que la noblesse jouait toujours un rôle dans un pays qui devait pourtant s'en être débarrassé. Ma famille et moi vivions dans un manoir sobrement appelé Chaseleigh Manor. Pourquoi s'encombrer de fioriture lorsqu'il est possible de faire simple ? Et pourtant les fioritures sont nombreuse lorsque l'on mène une telle vie.. nombres de robes inutile, de bijoux et autres. Le moindre caprice était exaucé malgré une éducation stricte.
Chose qui aidait au fait que j'étais souvent écouté était que j'étais née avec une légère dégénérescence impliquant que mon corps avait un léger retard.. j'étais petite et frêle, voir faible sans que ça entre pour autant dans le cadre d'un véritable handicape. Pour autant je m’essoufflais rapidement et de ce fait ma mère m'assistais dans bien des tâches sans vraiment que ça soit réellement nécessaire.
Ma mère, Ingvild Chaseleigh était une belle femme. J'avais hérité d'elle ma chevelure dorée et mes yeux bleu dont il ne reste rien. Elle était femme au foyer car elle tenait à s'occuper elle même de moi. Une fille unique était certainement pas si difficile à gérer, faible ou non, moins qu'un élevage d'insupportable bambin très certainement ! … Humm.
Mon père, Eirik Chaseleigh respectait les clichés de l'homme occupé, rarement présent pour sa famille. Ceci étant il était malgré tout attentionné et soucieux durant ses moments de présence, je ne peux décemment pas lui retirer ça. Sa richesse lui venait de ses parents, qui l'avait également hérité de leurs parents et encore de leurs parents avant eux .. ça remonte à extrêmement loin, et malgré cette situation avantageuse il ne négligeait pas pour autant son travail. C'était un homme prudent, il ne pouvait se permettre de laisser le hasard plonger sa famille dans la détresse et la pauvreté en cas de ruine soudaine.
Malgré tout.. une certaine forme de ruine aura bien eu lieu.

Par soucis de tranquillité, et bien qu'appartenant malgré tout à la ville de Førde, le manoir n'en était pas moins quelque peu reculé et bien à l’abri au fond de son grand territoire. Aucune chance que des regards indiscret puissent espionner sans passer par la case infraction en s'introduisant dans le terrain.. auquel cas les hommes chargé de la sécurité ainsi que les autorités compétente de la ville s'occuperaient prestement de les appréhender. Mais au fond, c'est cette intimité et ce recul qui nous aura peut être conduit à notre perte.

C'était durant une nuit d'automne, peu après mon seizième anniversaire et juste avant l'arrivé de l'hiver. Je m'étais couché assez tôt, comme chaque soir. Le pendule affichait vingt et une heure et sonnait tranquillement. J'aimais le son qu'il produisait, je l'avais toujours entendu et de ce fait il m'apportait une certaine sérénité. Je m'étais donc endormie comme à mon habitude sur mes deux oreilles, bercée par le cliquetis du pendule, le faible son du hululement des chouettes dehors mais aussi une fois par heure par le son feutré des pas des gardes. Père les payait grassement, et c'était des hommes de confiance qui servaient eux même ma famille de père en fils. Cette loyauté aura finalement mis fin à leurs ligné en même temps que la mienne.
Sans raison apparente je m'éveilla en pleine nuit. Il n'y avait aucune lumière, pas même celle de la lune, en cause certainement un amas de nuage mal venu passant par là à ce moment. Je n'avais pas envie d'aller aux toilettes, je n'avais pas fait de cauchemars … non vraiment rien n'expliquait mon réveil mais quelque chose attira mon attention, il n'y avait absolument aucun bruit autre que le cliquetis du pendule. Le silence était pesant et je me dis alors qu'il devait être une heure où même les animaux nocturne se font plus discret, malgré tout, cette angoisse ne voulant pas me quitter, je me leva dans le but d'aller trouver mes parents dans leurs chambre. Je ne faisais pas souvent ce genre de caprices alors ils me pardonneraient bien celui-ci.
J'entrepris alors de sortir de ma chambre pied nu, en chemise de nuit, et dans le noir. Le manoir était équipé d'ampoule, cette invention révolutionnait l'éclairage des pièces même si j'ai toujours trouvé que les lampes à huile ou les bougies avaient un certain charme en plus. Ceci étant je ne cherchais donc pas à les allumer en premier lieu, déjà afin de préserver mes yeux de toute lumière agressive, mais aussi pour ne pas alerter d'éventuels garde non loin.. après tout moi je les verrais bien arriver avec leurs lampes.
Âmes sensibles s'abstenir:
J'avançais donc paisiblement dans les couloirs en m'aidant des murs, je savais très bien où était la porte de mes parents, et le trajet était court.. pourtant cette fois il me paru long. j'étais pétrifiée et je me remis à sangloter en de léger gémissement sans pouvoir détacher mes yeux de cette scène macabre.. je voulais me réveiller, il fallait que je me réveil ! Je voulais me lever et courir dans les bras de ma mère au sourire étincelant, sous le regard bienveillant de mon père.. rien de tout ceci ne pouvait être réel. Tandis que mon esprit se perdait dans des désirs qui me voilait la face, j’aperçus la masse redresser la tête, comme si elle réalisait enfin ma présence. Était-ce la fin du cauchemar ? Allais-je mourir ou bien simplement me réveiller ? La créature se jeta sur moi en un beuglement à la fois humain et monstrueux, ce qui me sortie brutalement de ma torpeur en un sursaut horrifié mais alors que son regard fou et ses longues canines semblait inexorablement s'approcher pour mettre fin à mes jours, quelque chose percuta la bête qui s'écroula à côté de moi lourdement. Elle semblait inerte mais un excès de folie dans un moment qui n'avait pu que m'affecter mentalement me fit saisir le morceau au sol du pied de lit sur lequel mon père gisait pour poignarder en boucle et frénétiquement cet …. « homme » ? En plein cœur .. encore et encore alors que des cries de rage s'échappait de ma petite gorge et que les larmes se déversaient au point de me brouiller la vue. Mais alors que je ne cessais d'hurler toute ma rage, ma douleur et ma tristesse, je ressenti une foudroyante douleur dans ma poitrine qui me fit m'écrouler sans plus de cérémonie sur « ma » victime.
C'était une crise cardiaque .. la faiblesse de mon corps m'avait alors rattrapée.

À mon réveil j'étais sur mon lit, étrangement sereine.. je me sentais plutôt bien. Il faisait jour et la lumière filtrait légèrement au travers des rideaux de ma chambre. J’eus un doute quand à ce que j'avais rêvé .. mon cœur m'avait lâché, qu'est ce qu'il en était des horreurs que j'avais vu durant la nuit .. ? Je sentis soudainement une faim lancinante me tirailler, et tandis que je baissa la tête vers mon ventre je pu constater que j'étais bel et bien recouverte de sang.. alors ainsi ça confirmait ce que je pensais avoir vu, ils étaient mort en fin de compte, tous. Quelques larmes perlèrent sur mes joues mais curieusement, je n'étais pas ravagée par la tristesse.. j'éprouvais une certaine distance avec mes émotions à présent, comme si un mur s'était formé en moi. Une question me vint alors. Pourquoi cette créature s'était-elle écroulée ainsi à côté de moi ? En me posant la question je leva les yeux vers l'encadrement de ma porte.. un homme brun au teint pâle m'observait. Il avait une moustache et un bouc arrangé, ainsi que des cheveux mi long impeccablement coiffé en arrière ; des yeux rouge et des oreilles en pointe était en soit ce qui le rendait le plus curieux mais sans réellement d'explication mon instinct ne semblait pas se méfier de lui, je ne ressentais pas vraiment de crainte à son égard.
Je ne saurais retranscrire précisément ce qu'il m'avait dit.. mais je me souviens qu'il m'avait expliqué avec un calme Olympien que c'était lui qui avait intercepté le vampire fou qui avait tué mes parents.. il semblerait qu'à la base ces deux là n'en avait qu'après un des gardes du manoir mais que la soif de son confrère avait rendu la situation hors de contrôle. Suite à un affrontement avec lui il avait été dans l'incapacité de l'empêcher de massacrer tout le monde mais il était arrivé à temps pour l'empêcher de me tuer à mon tour. De toute manière, m'avait il expliqué, un vampire devenu fou et rongé par sa soif devenait un danger même pour ses semblables, ainsi s'en débarrasser devenait la chose primordiale. Pour autant il fut surpris de me voir l'attaquer de la sorte, et plus encore de me voir finalement mourir sans même avoir subit la moindre blessure. Ainsi il décida de me sauver en faisant de moi une vampire à mon tour.
Si l'idée m'effrayait un peu au premier abord, je compris donc d'où me venait cette faim qui me prenait les tripes, mais aussi la raison pour laquelle Ingvar m'inspirait confiance. J'étais devenu son infant. Si j'ignorais ce terme et ce qu'il impliquait au début, il prit le temps de tout m'expliquer calmement. Il me permit de prendre conscience de ma nouvelle apparence, mais s'étonna malgré tout de mon insensibilité apparente quant au destin funeste de mes parents .. en effet si je ressentais malgré tout de la tristesse, celle ci était largement ténu et c'était en effet curieux. Il comprit plus tard que le choc émotionnel entre la mort de mes parents, ma mort et ma transformation avait été si fort qu'il avait comme .. cassé quelque chose en moi.
Avant de me faire quitter le manoir avec lui, il me permit d'offrir à mes parents ainsi qu'aux gardes un semblant de sépulture, malgré tout j'avais été contrainte de me nourrir sur l'un des corps des malheureux. Même si j'avais passé le gros de ma faim sur un garde, il fut surpris de mon désir de boire un peu du sang de mon père, et un peu du sang de ma mère afin de garder quelque chose d'eux en plus.. pour me consoler à cette idée je me disais qu'il serait plus doux pour eux de savoir que c'est à leurs fille que profiterait la vitalité qu'il leurs restait entre guillemets à offrir.
Je pris avec moi deux photos en couleur.. une de mes deux parents, et une de ma mère et moi, prise par mon père dans la gare d'Oslo lors d'un voyage, ainsi qu'une boite à musique que ma mère m'avait offerte bien des années auparavant.. j'avais décidé de chérir ces quelques souvenirs d'eux afin de ne pas perdre totalement les émotions qu'il me restait à leurs égard.

Les années commencèrent à défiler, Ingvar ne cessait de m'apprendre à gérer ma soif et mes pouvoirs .. il m'appris progressivement également à manier en un mouvement le vent pour m'en servir lors d'affrontement que mon corps vampirique ne saurait gérer. Dans les journaux, « la tragédie des Chaseleigh » avait fini par faire son parcoure de bruit dans le pays. Le manoir aujourd'hui abandonné et les corps avaient été retrouvé, celui du vampire avait agité les foules et les religieux, provoquant une croissance d'une « élite » de chasseur de démons au sein même du Clergé, mais aussi d'autres lambda qui s'improvisait Exorciste et Répurgateur, probablement sans réaliser que de telles idées pourrait les conduire plus vite que prévu à la mort.
Si Ingvar et moi avons vu perdurer ainsi pendant près d'un siècle et demi, la situation devenait de plus en plus compliqué.. les chasseurs de vampire se faisait de plus en plus présent, quelque soit le pays et il devenait compliquer de subvenir aux besoins de deux vampires sans trop attirer l'attention. De plus, aux yeux de mon mentor j'étais devenu un parfait petit prédateur, je saurais bien me débrouiller par moi même d'après lui. Je tuais sans ciller, proprement et je ne gaspillais pas le sang. Ceci étant, il n'approuvait pas pour autant certaine de mes lubies un peu sadique parfois qui me faisait apprécier les cries d'agonies de certaines de mes victimes, masculine pour la plupart et correspondant curieusement plus ou moins au physique du vampire fou de mon enfance.. à savoir blond, cheveux court, visage fin et allongé. Mais ça serait apparemment un effet secondaire du choc émotionnel qui aurait impacté ma psychologie.

Était donc venu la nuit des adieux.. Ingvar avait appris l'existence du pensionnat auprès de connaissance mages qu'il avait acquis au fil de sa longue vie. Pour lui, mon physique frêle et jeune m'ouvrirait les portes de cet endroit isolé de tout, dans un autre monde, loin du danger des chasseurs de vampire et des événements qui avaient définitivement changé ma vie. Je sentais une certaine tristesse à l'idée de me séparer de lui, qui était devenu comme un véritable père pour moi, pourtant il était évident qu'il disait vrai, je devais préserver cette nouvelle existence qu'il m'avait permis d'acquérir, et pour ça il me fallait un abris. J'entrepris donc de faire mes valises afin de partir .. je possédais bon nombre de choses grâce à lui, en particulier des robes sombres qu'il m'offrait volontiers comme pour palier parfaitement à ce vide parental qui m'avait frappé si soudainement, et ça me convenait .. j'étais devenu vieille pour ainsi dire, mais mon apparence jouait un peu sur mon comportement. Il m'avait appris à danser lors de bal somptueux dans des endroits terriblement reculé et occupé par nombres de vampires. Il m'avait appris à reconnaître les constellations, mais aussi à me diriger à l'aide de la position de la lune et du soleil. Il m'avait appris à me battre mais aussi à me cacher de toute prédation pendant que ma régénération faisant son office.. il m'avait tant appris.
Avant que je ne traverse le portail, il m’offris une fiole de son sang que je possède encore aujourd'hui, intacte.. j'ai perdu lors d'un affrontement contre des chasseurs la photo de mes parents.. si je risque alors d'oublier le visage de mon géniteur, je n'oublierais pas celui du vampire qui m'a sauvé de toute les façons dont on peut être sauvé.

Voici l'histoire de ma misérable vie, qui ne saurait m'être ôtée par quiconque s'y essaierait.
Boite à musique:
Photo d'Ingvil et de Liliana:
La jeunesse est une prison 070bfc10


Behind the mirror
Pseudo : Tahnaki (ou Rëndil) | Âge : 24 ans | Fréquence de connexion : Un peu tous les jours | Comment as-tu découvert le forum ? : Par les proprios :x | Autre : Chaussette

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
La jeunesse est une prison Fe9d3d66La jeunesse est une prison 26552b7267473952ed6078e0a6b39e3dfe3b2a69_00
Revenir en haut Aller en bas
Alysse Evans
Délégué de la 2-A
Alysse Evans
Réputation classe* : 60
Terra : 34249
Emploi/club* : club d'arts
Dim 14 Avr - 13:20
Re-bonjouuuur
Du coup bon courage pour ta fiche! encouragement

_________________
La jeunesse est une prison Gejc
Ma fiche Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Ashestrasza Écaillerubis
Élève de la classe 1-B
Ashestrasza Écaillerubis
Terra : 8140
Lun 15 Avr - 1:34
Hey!
Courage pour ta fiche !

🖖

_________________
La jeunesse est une prison TenorLa jeunesse est une prison Original
Revenir en haut Aller en bas
Liliana Chaseleigh
Élève de la classe 1-B
Liliana Chaseleigh
Féminin
Terra : 1250
Emploi/club* : Club de Danse
Mar 16 Avr - 21:23
Histoire clôturée ! Attention à l'alerte au sujet de la violence présente ça et là dans l'histoire même si on voit bien entendu pire dans diverses littératures mais bon .. voilà ! Bonne lecture ! Je vais de ce pas aérer mes neurones.

évanouissement

_________________
La jeunesse est une prison Fe9d3d66La jeunesse est une prison 26552b7267473952ed6078e0a6b39e3dfe3b2a69_00
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Puccineli
Elève de classe 3-A
Raphaël Puccineli
Réputation classe* : 0
Terra : 24240
Mer 17 Avr - 15:41
Salut et re-re bienvenue à toi! Je vais m'occuper de ta fiche :)

Physique et caractère : Là dessus, pas grand chose à dire, tout est là, on arrive à bien cerner ton personnage!

Pouvoir : Alors! Après un débat avec Alysse à ce sujet, on est venu à une conclusion concernant les vampires : Ils devront avoir un pouvoir en rapport avec l'une des 4 aptitudes boostées par le fait d'être un vampire.

Par conséquent, pour ton pouvoir, il faudra détailler que tes lames de vent sont davantage formées par la force accrue de ton personnage que la magie. (on a rajouté quelques détails dans les races à ce sujet suite à des questions non résolues)

Du coup voilà, il faudra rajouter ce petit détail et le pouvoir sera ok!

Pour l'histoire, nous avons mis le passage gore en balise [spoiler] afin de ne pas choquer les âmes sensibles sans les avertir. Du coup, c'est ok!

Courage pour ta validation, tu y es presque!
Revenir en haut Aller en bas
Liliana Chaseleigh
Élève de la classe 1-B
Liliana Chaseleigh
Féminin
Terra : 1250
Emploi/club* : Club de Danse
Mer 17 Avr - 17:32
C'est fait.

_________________
La jeunesse est une prison Fe9d3d66La jeunesse est une prison 26552b7267473952ed6078e0a6b39e3dfe3b2a69_00
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Puccineli
Elève de classe 3-A
Raphaël Puccineli
Réputation classe* : 0
Terra : 24240
Jeu 18 Avr - 13:27
Le pouvoir est bon! Du coup, vu que tu as corrigé tout ce qui était à changer, il en te reste plus qu'à te valider!

Félicitation Johnny

Il ne reste plus qu'à te recenser ICI!

Encore bravo pour ta validation et à bientôt en RP ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: